samedi 15 novembre

La petite voix du coeur - Billie Letts

Billie_letts_petite_voix

coeur_059coeur_059coeur_059

À 17 ans, enceinte de 7 mois et avec 7,77$ en poche, Novalee Nation est abandonnée par son petit ami sur le parking d’un Wal-Mart au fin fond de l’Arkansas alors qu'ils roulent vers un avenir meilleur sous le chaud soleil de la Californie. Sans un sou en poche et sans personne pour l'aider, Novalee n'aura d’autre solution que s'installer dans le supermarché et y vivre cachée jusqu'à la naissance de son bébé. Pendant deux mois, elle va croiser des personnages hauts en couleur, des êtres généreux qui deviendront des amis, et petit à petit la famille qu'elle n'a jamais eue et qu'elle souhaite ardemment pour sa petite fille.

J'ai eu un profond coup de coeur pour la magnifique histoire de Novalee Nation. C'est le genre de roman impossible à reposer tellement on est happé par l'histoire vécue par les personnages.  Le point fort de ce roman, ce sont vraiment tous ces superbes personnages fort attachants et sympathiques. Billie Letts sait parler de personnes ordinaires en les rendant extraordinaires. On les suit, avec de la tendresse et de la compassion dans les yeux, on est ému devant leurs peurs, leurs troubles, leurs joies parce que l'auteur parvient à les rendre, à travers les pages de son roman, bien vivants dans notre esprit. Le roman berce son lecteur de bout en bout. Il est attendrissant, à la fois drôle et grave, et surtout empreint d'une grande sensibilité.

10/10

Extraits:

"Il savait qu'elle avait ramené ses cheveux en arrière et les avait maintenus à l'aide d'un peigne en argent, de même il savait qu'elle portait une robe d'un demi-ton plus foncé que les glycines, mais, jusqu'à ce qu'il ouvre la porte, il ne savait pas que sa chevelure sentirait le chèvrefeuille, ni que la lumière tamisée donnerait aux paillettes vertes de ses yeux la teinte des saules aux premiers jours du printemps." p.74

"Certaine Blancoton avait un halo argenté de cheveux, la peau cuivré semé de taches de rousseur sur l'arête du nez. Quand elle souriait, ses yeux d'un vert cendré à peine plus clair que la sauge capturaient la lumière et brillaient comme du verre clair éclaboussé de pluie." p.154

La petite voix du coeur, Billie Letts, Belfond, 1996, 331p.

Posté par aBeiLLe_ à 11:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]


La Fin des mystères - Scarlett Thomas

fin_des_myst_res

4e couverture:

Ariel Manto n'en crois pas ses yeux quand elle tombe sur un exemplaire de La Fin des Mystères dans une librairie d'occasion. Elle connaît bien son auteur, un étrange scientifique victorien, et sait que ce livre est supposé être introuvable... et maudit. L'ouvrage en sa possession, Ariel se retrouve propulsée dans une aventure mêlant foi, physique quantique, amour, mort et tout ce qu'il advient quand on les mélange de façon imprudente.

Ce roman m'a presque occasionné une panne de lecture. J'aurais du me méfier en lisant la 4e de couverture..."physique quantique" ça aurait du me mettre la puce à l'oreille, mais je suis incapable d'abandonner un livre, alors je me suis forcée à le continuer, et je suis passée à travers! C'est pas que c'est mauvais, mais pas du tout mon genre de lecture. C'est un roman de "science fiction" et ce n'est pas du tout ma tasse de thé! Ça parle de science et de 4e dimension et ça ne ma pas accroché du tout...

4.5/10

Extrait:

"Après ça, j'avais abandonné le sexe pour aller tous les jours à la bibliothèque, à vélo. C'est là que j'ai pris l'habitude de mes orgies de lecture. C'est chose plutôt facile quand on passe chaque jour des heures entouré de davantage de livres qu'on ne pourra jamais en lire. On en commence un, puis on se laisse distraire par l'idée qu'on pourrait tout aussi bien en avoir choisi un autre. à la fin de la journée, on en a feuilleté deux, entamé quatre, et lu la fin d'environ sept. On peut ainsi parcourir toute une bibliothèque sans avoir terminé à proprement parler un seul ouvrage. Pourtant, j'allais jusqu'au bout des romans. Mais je n'étais pas une de ces gamines qui lisent Tolstoï. Je lisais le genre de livres pour adulte qu'on ne vous laissais pas emprunter." p.55,56

La fin des mystères, Scarlett Thomas, Éd. Anne Carrière, 2008, 489p.

Posté par aBeiLLe_ à 11:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]