wick4e couverture:

Au départ, Racheter cette très chic école privée semblait être une bonne idée. Mais, aujourd’hui, Liz et Jonathan se demandent dans quelle galère ils se sont fourrés. Lourdement endettés, ils ne parviennent pas à vendre leur ancienne maison et subissent les foudres de leur banquier, ainsi que celles d’Alice, leur fille ado, déprimée par la perspective du déménagement.

C’est alors que Liz fait la connaissance de Marcus, directeur de l’agence immobilière locale. En quelques coups de fil, il rassure la banque et trouve les locataires idéaux : Ginny, jeune attachée de presse, et Piers, acteur sur lequel Alice craque instantanément.

Tandis que Liz croit filer le parfait amour, le pauvre Jonathan se débat pour faire tourner l’école; Alice trouve un peu trop souvent refuge chez les nouveaux locataires; Marcus, quant à lui, marié et père, cède bientôt à la culpabilité.

Oh la la, quelle déception! Une histoire insipide, des personnages des plus ennuyeux, des événements tout ce qui a de plus ordinaires, un style sans relief... Bref, les premiers romans de Sophie Kinsella sous le pseudonyme Madeleine Wickham n'ont ni le mordant, ni l'humour de ses derniers récits. Je vous conseille plutôt la série de L'accro du shopping... Tellement plus amusants!

4/10

Une maison de rêve, Madeleine Wickham alias Sophie Kinsella, Belfond, 2007, 382p.