samedi 30 mai

Un lieu béni - Fannie Flagg

un_lieu_beni   "N’est-ce pas extraordinaire comme un petit oiseau peut changer la vie de tant de gens? "

4e couverture:

Comment réparer l’irréparable? Condamné par son médecin, Oswald T. Campbell quitte Chicago pour les cieux plus cléments de Lost River, en Alabama. Dans ce petit village oublié, le facteur fait sa tournée en bateau, le propriétaire du magasin général a pour associé un oiseau rouge taquin, confident d’une petite orpheline, et de sympathiques commères ont fondé une société secrète qui multiplie les actes de bienfaisance. La vie grise et malchanceuse d’Oswald prend soudainement une tournure inattendue… Fannie Flagg est une véritable magicienne et sous sa plume tous les miracles sont possibles.

Un lieu béni est un livre doudou. Il est tendre, drôle et touchant. Cette petite communauté perdue au fond de nulle part qui vit tout en simplicité et entraide donne envie d’aller, nous aussi, passer quelques temps dans ce havre de paix et faire partie de cette communauté si accueillante. Un seul mot, Magique!

8/10

Extrait :

"Quand Dottie a été nommée notre postière officielle, elle a dit qu’elle avait toujours espéré devenir une femme de lettres, mais que ce n’était pas exactement ce à quoi elle avait pensé. " p. 91

.

Un lieu béni, Fannie Flagg, Flammarion, 2005, 247p.

bee_birds

Posté par aBeiLLe_ à 14:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]


mercredi 27 mai

Tag des 3...

Sans_titre_1

J'ai été taguée par la copine Gio qui voulait en connaître un peu plus sur moi... Allons-y!

.

Trois boulots que j'aurais aimé exercer :

-        Agente de voyages (Pour voyager à travers le monde!)

-        Libraire (Posséder ma propre librairie, un rêve!) 

-        Pompier (Un jour peut-être…) 

Trois films préférés : Oh lala! Trois, c'est pas beaucoup! J'en mets 5…

-         Le fabuleux destin d'Amélie Poulain (Qui m'a donné envie de visiter Paris!)

-         Jerry Maguire (Le tandem Cruise-Zellweger, magique!)

-         Jeux d'enfant (Qui m'a fait connaître Guillaume Canet et Marion Cotillard)

-         Center Stage (Mon film de "Danse" favori!)

-         Légende d'automne (Qui est le film que j'ai vu le plus souvent dans ma vie!  Pour les paysage, et bien sûr le beau Brad Pitt!)

Trois livres préférés :

-         Le Prince des Marées de Pat Conroy (Un véritable choc!)

-         Whisky et Paraboles de Roxanne Bouchard (Que je compte relire bientôt pour vous en parler ici…)

-         La trilogie "Marie-Tempête" de Dominique Demers (Mon premier coup de cœur littéraire, à l'adolescence!) 

Trois émissions :

-         Ma préférée sans contredit So you think you can dance!!! (Émission de danse américaine)

-         Toutes les émissions du Canal Évasion (Chaîne spécialisée dédiée aux voyages et aux aventures culturelles)

-         Dieu Merci! (Adaptation québécoise de l'émission australienne Thank God you're here! J'adore!)

Trois séries : (Encore là, difficile de n'en donner que trois, je suis une vraie mordue de séries!)

-         Dexter (Les 3 saisons, je les ai écoutées non-stop en 2 semaines!)

-         Grey's Anatomy (J'ai écouté toutes les saisons plus d'une fois!)

-         CSI – Les Experts (En particulier Las Vegas, mais j'écoute aussi Manhattan et Miami…)

-         Life (Je viens tout juste de découvrir Charlie Crews et j'aime beaucoup!)

-         Six feet under (Pour l'humour noir, pour Peter Krause et Michael C. Hall et tous les acteurs que je trouve fantastiques!)

Trois endroits où j'aime passer les vacances :

-         La Grèce (En septembre! Yeah!)

-         La France (J'ai adoré mon voyage à Paris, et là je veux découvrir toutes les merveilles de ce magnifique pays!)

-         L'Argentine (Pour le Tango! La faune, la flore et les paysages à couper le souffle!)

Trois sites web que je fréquente quotidiennement :

-     Facebook (Eh oui!) 

-     Mon Google Reader (Que ferais-je sans lui…)

-     Mes boîtes mails

Trois plats que je ne mangerai jamais : (Je ne suis pas très difficile…) 

-         Les abats

-         … Je sèche

Trois plats que j'adore : (Je ne suis pas difficile, je suis très gourmande!!! Seulement trois, c'est une torture!)

-         Les sushis (C'est santé en plus!) 

-         Les macarons (On en trouve très peu chez moi, à mon grand désespoir!)

-         Les currys (De poulet, de crevettes, de porc, jaune, rouge, vert, j'adore les currys!) 

Trois endroits où j'aimerais être en ce moment :

-         Chez moi! (Je suis encoooooreeee au travail, mais à la maison dans 2 dodos!)

-         À bord d'un voilier qui fait le tour du monde! 

-         Dans ma librairie préférée (Question d'augmenter encore un peu ma PAL…)

Trois personnalités actuelles ou du passé que j'aimerais rencontrer :

-         Grand Corps Malade (Je suis une grande fan !)

-         Joyce Carol Oates (Une auteure que j'admire)

-         Romain Duris (J'adore cet acteur!)

Trois voeux pour l'année prochaine :

-         La santé (Of course!)

-         Un nouveau travail (Plus près de la maison)

-         Trouver enfin une maison à notre goût! (Pour qu'on puisse vivre heureux et avoir beaucoup d'enfants! hihi)

Trois loisirs ou centres d'intérêts :

-         La lecture (Quelle surprise!)

-         La danse (Latine en ce moment)

-         Les voyages (J'aimerais bien partir à l'aventure durant un an…  un jour, peut-être…)

.

À mon tour maintenant de taguer trois blogueuses, je choisi JessicaAllie et  Manu. Seulement si vous en avez envie! ;o)

mini5

.

Posté par aBeiLLe_ à 09:20 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

mardi 26 mai

La Ballade de Baby - Heather O'Neill

ballade_baby

"L'enfance est le cadeau le plus précieux qu'on vous retire."

4e couverture:

C'est l'histoire de Baby, une môme des villes qui grandit trop vite et comme elle peut dans un environnement hostile et solitaire. Il y a bien Jules, son père intermittent, trop gamin pour lui assurer la stabilité d'un foyer et trop junky pour la protéger des dangers du dehors. À chaque rechute, il déménagent, d'hôtels borgnes en appartements miteux, dans les quartiers les plus sombres de Montréal. Alors, quand la lumière s'éteint, Baby essaie de s'inventer. Mais c'est dur dans la rue d'éviter les pièges pour une gamine de douze ans parce que "les autres essaient sans cesse de vous arracher à l'enfance à coups de pied". Volontaire et résistante, Baby ne veut surtout pas passer de l'autre côté, pourtant, en toute innocence, elle va se laisser aspirer vers des expériences de plus en plus extrêmes. La Ballade de Baby est une méditation sensible sur le royaume de l'enfance, le pouvoir de l'esprit et la part de liberté que chacun porte en soi.

Ce roman, en partie autobiographique, raconte le sort de trop d'enfants vivant dans les quartiers défavorisés de Montréal vu par les yeux de Baby, une jeune fille de 12 ans. Malgré toute la misère du monde qui l'entoure, elle garde son innocence et sa candeur d'enfant et surtout, elle garde espoir d'une vie meilleure. C'est un roman glauque, noir et très sale. On y côtoie des personnages miséreux, au bord de la déchéance. J'ai beaucoup, beaucoup aimé ce roman. C'est difficile, déchirant même, de voir la pauvre Baby courir tête baissée dans ce monde hostile, à la recherche de miettes d'amour et d'un peu de tendresse. Un tout petit bémol, la traduction "à la française" m'a un peu dérangé puisque c'est un roman québécois (écrit en anglais) se déroulant à Montréal. J'ai eu l'impression que l'histoire perdait un peu de sa magie puisque Montréal fait partie intégrante de l'histoire. À la limite un français plus international aurait été mieux approprié. Mais tout de même, j'ai vraiment apprécié cette ballade avec Baby. Un premier roman magnifique pour Heather O'Neill. À lire!

9.5/10

..

Extraits:

.

"Soudain, je me suis rendu compte que je voulais que tout redevienne comme quand j'était petite. Une môme ne sait pas qu'elle habite un appartement merdique. Pour elle, une chaise est une chaise, même si elle est branlante. Une fleur sauvage qui pousse entre deux pavés du trottoir, devant son immeuble, est un jardin. Elle croit que la chanson que fredonne son père ou sa mère le soir est un grand air d'opéra, le plus tragique qui soit. Lorsque vous êtes très jeune, il ne vous vient jamais à l'esprit que ce que vos parents ont à vous offrir n'est pas suffisant." p.213-214

"De toute façon, quand on n'a pas d'avenir, il paraît que le temps n'existe pas." P.220

"On ne peut pas transformer un enfant qui a des mauvais souvenirs en un enfant qui en a des bons. Un travailleur social vraiment efficace aurait été celui qui aurait pu remonter le temps et effacer les mauvais traitements que la plupart des gosses avaient subis." p. 221

.

La Ballade de Baby, Heather O'Neill, Éd. 10/18, 2008, 377p.

.

.

mini2

Posté par aBeiLLe_ à 10:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

lundi 25 mai

L'important, c'est de participer.

jeu_Juliann

Juliann propose sur son blog un jeu concours pour gagner des livres ! Pour participer c'est très simple, il suffit de poster un billet qui parle de ce concours sur votre blog et de faire un lien vers la page chez Juliann et lui envoyer un email avec le lien vers votre message! Aussi simple que ça!

Alors ça vous tente!?

bee_book_smile

Posté par aBeiLLe_ à 08:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

vendredi 22 mai

La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette / Millénium 2 - Stieg Larsson

millenium_2

    coup_de_coeur_abeille

4e couverture:

Tandis que Lisbeth Salander coule des journées supposées tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millénium sur un thème brûlant pour des gens haut placés : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l’Est. Mikael aimerait surtout revoir Lisbeth. Il la retrouve sur son chemin, mais pas vraiment comme prévu : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper de peu à une agression manifestement très planifiée.

Enquêter sur des sujets qui fâchent mafieux et politiciens n’est pas ce qu’on souhaite à de jeunes journalistes amoureux de la vie. Deux meurtres se succèdent, les victimes enquêtaient pour Millénium. Pire que tout, la police et les médias vont bientôt traquer Lisbeth, coupable toute désignée et qu’on a vite fait de qualifier de tueuse en série au passé psychologique lourdement chargé.

Mais qui est cette gamine attachée sur un lit, exposée aux caprices d’un maniaque et qui survivait en rêvant d’un bidon d’essence et d’une allumette?

S’agissait-il d’une des filles des pays de l’Est, y a-t-il une hypothèse plus compliquée encore? C’est dans cet univers à cent à l’heure que nous embarque Stieg Larsson qui signe avec ce deuxième volume de la trilogie Millénium un thriller au rythme affolant.

Dans La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette, Blomkvist et Salander enquêtent dans le monde glauque et sordide du traffic de femmes des pays de l'Est. C'est violent, très violent. À mon plus grand plaisir, ce deuxième tome est centrée sur le personnage fascinant de Lisbeth Salander. On en apprend plus sur son passé, on comprend mieux sa personnalité sauvage et brutale. C'est fou comme cette trilogie est prenante, j'ai été incapable de me sortir l'histoire de la tête, et impossible de quitter les yeux de ce bouquin. Je me suis laissée happer totalement par le récit bien ficelé de cette enquête mystérieuse. J'ai lu les 600 quelques pages en moins de 2 jours! Larsson nous tient en haleine tout au long du roman, les détails de son intrigue sont toujours aussi précis, et les revirement étonnants. Un très bon thriller!

10/10

La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette - Millénium 2, Stieg Larsson, Actes Sud, 2006, 652p.

Posté par aBeiLLe_ à 08:51 - - Commentaires [14] - Permalien [#]


jeudi 21 mai

Mister Pip - Lloyd Jones

Mister_Pip  "Son arme à lui, c'étaient les histoires."

4e couverture:

Sur une petite île du Pacifique, Mathilda et ses camarades de classe se passionnent pour les aventures vieilles d'un siècle d'un orphelin appelé Pip, dans une ville appelé Londres, qui leur paraît plus réelle que leur propre région à feu et à sang.

Mais dans une île ravagée par la guerre, l'imagination ne protège pas toujours de la folie des hommes.

J'ai eu de la difficulté à entrer dans cette histoire se déroulant dans un petit village sur une île perdue au milieu du Pacifique où la guerre civile fait des ravages. Peut-être est-ce dû au fait que je n'ai jamais lu Les grandes espérances de Dickens (honte à moi), mais ça m'a pris un bon cent pages avant d'embarquer dans l'univers du roman. Je ne réussissais pas à m'identifier aux personnages, ils ne me touchaient guère. J'ai même pensé abandonner, mais j'ai poursuivi coûte que coûte et bien m'en a pris. J'ai carrément dévorer les cents quelques dernières pages. Dès l'instant où les enfants usent de leur imagination et de leurs souvenirs pour réécrire l'histoire de Pip avec l'aide de M. Watts, leur professeur, j'étais conquise.

Mister Pip est de ces romans qui se laissent apprivoiser lentement, tranquillement, page après page. Il est un vibrant hommage au roman Les grandes espérances de Dickens. Une ode à la magie des livres et à tout ce qu'ils peuvent apporter de bon dans nos vie.

8/10

.

Extraits:(J'en ai noté des dizaines, je vous en laisse quelques-uns.)

     "Le temps que M. Watts termine le premier chapitre, il me semblait que c'était en fait ce garçon, Pip, qui s'adressait à moi. Ce garçon que je ne pouvais ni voir, ni toucher, mais que je découvrais par lecture interposée. J'avais un nouvel ami.

      Le plus étonnant était l'endroit où je l'avais rencontré: pas dans un arbre, pas en train de bouder dans un coin ombragé ni de jouer dans les ruisseaux des collines, mais dans un livre. Personne ne nous avait dit qu'on pouvait trouver des amis dans un livre. Ni qu'il était possible de se glisser dans la peau d'un autre, ou de voyager dans un pays étranger avec des marais et des méchants qui, à nos oreilles, parlaient comme des pirates". p.34

" Il est très utile de s'entendre rappeler que, même si nous ne connaissons pas le monde entier, nous pouvons l'inventer. Il suffit pour cela d'un peu d'intelligence. p.69

"Grâce aux rêves, le monde a été réinventé plus souvent qu'il n'y a d'étoiles dans le ciel." p.190

"Ce roman  m'avait donné un ami en la personne de Pip. Il m'avait appris que l'on pouvait facilement se glisser dans la peau d'un autre, même quand celle-ci était blanche et appartenait à un garçon qui vivait dans l'Angleterre de Dickens. Si ce n'est pas là de la magie, alors j'ignore ce qui peut prétendre à ce titre." p.233

.

Mister Pip, Lloyd Jones, Michel Lafon, 2008, 257p.

Posté par aBeiLLe_ à 14:14 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

mardi 19 mai

Sur les berges du Canal-Rideau

Rivi_re

IMGP5274

IMGP5276

IMGP5279

IMGP5281

IMGP5283

IMGP5291

IMGP5294

IMGP5298

Posté par aBeiLLe_ à 13:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Balade printannière

tulipp_abeille

La semaine dernière je suis allée passer 3 jours avec mon amoureux dans la Capitale Canadienne, la superbe ville d'Ottawa. Je rêvais de ce voyage depuis des mois. Pourtant ce n'est qu'à 3 heures de voiture de chez moi! Mais j'avais une bonne raison d'attendre, du 1er au 18 mai a lieu le Festival Canadien des Tulipes. Je ne voulais pas manquer ça! Surtout que l'année dernière je n'avais pas pu m'y rendre à cause du travail… Nous en avons profiter pour se promener dans les merveilleux parcs, visiter quelques Musées: Civilisations, Guerre, Aviation, Sciences et technologies… (J'étais avec mon amoureux…), aller voir un film IMAX en 3D (Under the sea – impressionnant), flâner au centre-ville et faire du rollerblade sur les pistes cyclables situés sur les berges de la Rivière-des-Outaouais, du Canal-Rideau et de la Rivière-Gatineau (plus de 310km de pistes cyclables et 610km de routes cyclable dans la ville!). J'adore cette ville! Et les Tulipes dans tout ça? Voyez-les par vous-même!

.

IMGP5128

.

IMGP5132

.

IMGP5114

.

IMGP5119

.

IMGP5121

.

IMGP5126

.

IMGP5161

.

IMGP5177

.

IMGP5186

.

IMGP5213

.

IMGP5193

.

IMGP5198

.

IMGP5244

.

IMGP5218

,

IMGP5222

.

IMGP5236

.

IMGP5248

.

IMGP5250

.

IMGP5255

.

IMGP5261

.

..

.

abeille_bande_tulipe_gif

Posté par aBeiLLe_ à 12:08 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

dimanche 17 mai

Changement de décor

banni_re_miel_fini

J'ai eu envie de changer d'air aujourd'hui, envie de nouveauté, alors j'ai décidé de faire une nouvelle bannière, plus à mon goût, pour mon blog. J'y ai mis toute la journée - il faut dire que je suis totalement techno nulle. Avec la neige qui nous est tombée dessus toute la journée ...oui, oui même au milieu du mois de mai... Et les prévisions météo pour la journée 10 à 15cm de neige, on s'en sortira pas! C'était donc la journée idéale pour perdre mon temps à bidouiller sur l'ordinateur. Je suis plutôt fière de moi. Pour une première fois, je trouve ça très réussi! Qu'en pensez-vous?

abeille_ligne_2

Posté par aBeiLLe_ à 19:13 - - Commentaires [25] - Permalien [#]

samedi 16 mai

Les âmes brûlées - Andrew Davidson

Andrew_Davidson      coup_de_coeur_abeille

.

"L'amour est aussi fort que la mort, aussi dur que l'Enfer."

La mort sépare l'âme du corps,

Mais l'amour sépare toute chose de l'âme.

                              Maître Eckhart, mystique allemand

.

.

4e couverture:

Que feriez-vous si vous vous réveilliez sur un lit d'hôpital, le corps brûlé et couvert de cicatrices? Il ne vous resterait qu'à attendre la mort. À moins qu'un ange passe votre porte…

C'est le destin hors norme du héros des Âmes brûlées. L'accident terrible qui le met sur la voie mystique de sa rédemption.

Et le début d'une aventure hallucinante, du Moyen Âge à nos jours, de l'enfer à l'amour.

Gravement brûlé à la suite d'un accident de la route, le narrateur doit tout oublier de sa vie d'avant et recommencer à zéro. Durant sa convalescence à l'hôpital, il reçoit la visite de la mystérieuse et énigmatique Marianne Engel qui dit l'avoir connu dans un monastère allemand au cours du 14e siècle… Au cours de ses visite, elle lui raconte son histoire…

Un histoire incroyable mêlant légendes médiévales, amour, religion, qui oscille entre folie et fantastique. Tout comme le narrateur, dont on ne saura jamais le nom, on est complètement envouté par le récit de Marianne Engel. Les âmes brûlées est le premier roman de l'auteur Andrew Davidson et surement pas son dernier! Un auteur de grand talent et à l'imagination fertile. Un livre tout simplement magnifique. On ne ressort pas indemne d'une telle lecture… Total coup de cœur!

10/10

Elles en parlent beaucoup mieux que moi: La Liseuse et Karine :)

Et le site du livre qui vaut le détour!

Extrait:

"J'ai parfois l'impression qu'il y a quelque chose de profondément contraire à la nature même de l'homme dans le fait d'écrire, en particulier de la poésie. En proie à des accès de paranoïa due à la cocaïne, il m'arrivait de brûler mes cahiers de poésie et de regarder les pages se consumer une à une, les flammes crachant en l'air de petits flocons gris. Tandis que mes mots de cendre s'envolaient vers les cieux, je me sentais rassuré de savoir que ma personnalité profonde était à nouveau à l'abri: la meilleure équipe médico-légale du FBI n'arriveraient pas à reconstituer mes émotions. Dissimuler mes émotions les plus sincères dans mes écrits avait ce ci de beau que je pouvais les incinérer sans prévenir." P. 189

.

Les âmes brûlées, Andrew Davidson, Plon, 2009, 502p.

bani_re_tulipe_gif

.

Posté par aBeiLLe_ à 11:31 - - Commentaires [16] - Permalien [#]