Jane_Eyreobjectif_PAL4e couverture:

Orpheline, Jane Eyre est recueillie par sa tante, qui la traite durement depuis la mort de son mari, et vit avec ses cousins, qui ne sont pas tendres avec elle. Pour préserver leur tranquillité et pour tenter de corriger les 'vices' de l'enfant, la petite est envoyée dans une pension pour jeunes filles pauvres, Lockwood, où elle va grandir, étudier mais aussi connaître les misères d'un établissement fonctionnant grâce à la charité. Alors qu'elle a dix-huit ans, elle part pour le manoir de Thornfield et devient la gouvernante de la pupille du propriétaire, Edward Rochester. Au fil des jours, cet homme bourru va être séduit par le caractère et le naturel de Jane : c'est le début d'une grande histoire d'amour qui devra surmonter de nombreux obstacles pour être vécue.

Jane Eyre est un de ces romans anglais que toutes les femmes (ou presque) ont lu. Je dois vous avouer qu’avant d’ouvrir le roman, je ne savais strictement pas quel en était le sujet, je n’avais aucune idée de quoi il parlait. Je n’avais jamais lu de résumé de l’histoire, ni entendu parler de qui était cette fameuse Jane Eyre, tout ce que je savais, c’était que le roman était très apprécié, surtout des adolescentes qui on lu et relu cette histoire.

Après un début difficile, (j’ai débuté ma lecture dès mon retour de Grèce, j’avais la tête ailleurs…) j’ai été agréablement surprise et par cette histoire. Je ne peux pas dire que c’est un coup de cœur, mais quelle magnifique héroïne que cette douce et courageuse Jane! L’ambiance qui se dégage de l’œuvre est toute en nuances et c’est à mon avis le point fort du roman de Charlotte Brontë. Malgré quelques longueurs, j’ai beaucoup aimé. Ce que j’aurais aimé lire ce roman quand j’avais 14-15 ans!English_classics2

8/10

Extraits :

"Les pressentiments, les affinités, les signes, sont choses étranges qui, en se combinant, forment un mystère dont l’humanité n’a pas encore trouvé la clef." p.310

"C’est que, dit-il, vous me faites éprouver parfois une curieuse sensation, surtout lorsque vous êtes près de moi, comme en ce moment; il me semble avoir là, à gauche, quelque part sous les côtes, un lien étroitement et inextricablement noué à un lien identique qui part d’un même point de votre petite personne. Si un tumultueux détroit, et peut-être deux cent milles de terre viennent s’interposer entre nous, j’ai bien peur que ce lien qui nous unit ne se brise, et alors mon cœur saignera, j’en ai la douloureuse perception. Mais vous, vous m’oublierez." p. 353

"Chaque fois que vous vous montrez curieuse, Jane, vous me faites sourire. Vous ouvrez les yeux comme un oiseau avide, vous avez, de temps en temps, des mouvements d’impatience, comme si les réponses n’arrivaient pas assez vite à votre gré et que vous vouliez lire dans le cœur même de celui qui vous parle" p. 436

Il y a quelques semaines, Celsmoon et moi avions décidé de lire ce roman ensemble et nous avons fait un appel à tous ceux qui voulaient bien ce joindre à nous. Vous avez été plusieurs à répondre à l’appel, cliquez pour voir les avis d'emiLie, de Cécile, d'Hermione, de Marie, de Bookworm, d'Edelwe, de Mango, d'AustenGirl et de Cynthia. Vous avez sûrement remarqué l'absence de Celsmoon dans cette liste... C'est qu'elle a eu beaucoup de difficultés à remplir le mandat, trop de contraintes tuent le plaisir... Mais je ne t'en veut pas ma belle! :o)

NB: J'ajouterai les liens quand les billets seront publiés.

.

.

Jane Eyre, Charlotte Brontë, Librairie Générale Française, Le Livre de Poche, 1964, 633p.

livres_halloween