jeudi 28 janvier

Le canapé rouge - Michèle Lesbre

Objectif_PALLesbre4e couverture:

Dans le transsibérien qui la conduit à Irkoutsk, tandis que défilent les paysages, Anne songe à l'amitié qui la lie à une vieille dame, Clémence Barrot, laissée à Paris. Elle lisait à cette ancienne modiste la vie de femmes libres et courageuses, telle Olympe de Gouges, auteur de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne… Et partageait avec elle des souvenirs tendres et douloureux : ceux des amours passées…

Le dixième livre de Michèle Lesbre est un roman lumineux sur le désir, un texte limpide sur le bonheur de vivre.

.

Dès les premières phrases, j'ai été séduite par l'écriture de Michèle Lesbre empreinte d'une poésie subtile, les mots sont justes et bien choisis. J'ai lu avec ravissement certains passages. Les moments intimes, instants de douce nostalgie, partagés avec Clémence, cette femme d'un autre âge, où elles se racontent leurs vies passées, leurs amours brisés. L'amitié entre les deux femmes m’a énormément touchée. Par contre, j’ai eu beaucoup moins d’intérêt pour la quête d’Anne qui embarque à bord du Transsibérien et part à la recherche de Gyl un ancien amoureux qui s’est exilé en Sibérie. Ses questionnements, le sens de son voyage m'ont laissée de marbre et m'ont même un peu ennuyée. Donc, pas de coup de cœur pour moi ici… Malgré tout, la belle écriture de Michèle Lesbre me donne envie de lire autre chose d'elle, juste pour retrouver un peu de sa poésie.

7.5/10

Extraits:

"Une ombre avait traversé son regard, j’avais pris sa main, une main minuscule. Ce geste l’avait apaisée. challenge_coups__coeur2J’aurais aimé la prendre dans mes bras, la détresse des corps vieillis qu’aucune main n’effleure, qu’aucun corps n’étreint, cette immense solitude de la chair qui est déjà un peu la mort, m’a toujours effrayée. Enfant, la peau de mes grand-mères me fascinait, je la touchais avec précaution, comme si je craignais de la froisser davantage, qu’elle se déchire sous mes doigts et que ma maladresse précipite une issue fatale. Celle de Clémence Barrot, fine et diaphane, me rappelait ces instants d’une infinie tendresse où je me perdais dans la géographie des rides et des veines bleues qui couraient sur les mains abîmées de  ces femmes, petits ruisseaux buissonniers et palpitants. Je ne pouvais me les figurer fillettes comme elles affirmaient l’avoir été, je mettais ces anecdotes sur le compte de leur imagination, elles en avaient beaucoup, m’avaient toujours inventé des histoires à dormir debout. Leur enfance faisait donc partie de ces fables auxquelles on fait semblant de croire et qui longtemps après que les voix se sont tues restent encore dans nos mémoires." p. 43-44

.

"J’étais descendue au bar, je préférais entendre parler autour de moi, entendre encore un peu la musique des mots qui me manquerait, comme d’autres m’avaient manqué à certains retours, un manque étrange et douloureux, une sorte de rupture. Pendant plusieurs jours, tout se mêle, la pensée se trouble, divague en deux langues, le monde se déchire, puis peu à peu le voyage trouve sa place dans la mémoire, dans les jours ordinaires, tout s’estompe, reste l’essentiel, ces endroits où les souvenirs vont et viennent et nous entraînent dans des rêveries nomades." p. 103

.

.

Le choix d'Aifelle pour le Challenge des coups de coeur de la blogosphère. À lire aussi les avis d'Amanda et de Didi.

.

Le canapé rouge, Michèle Lesbre, Sabine Wespieser, Folio, 2007, 136p.

.

.

bee_mom2

Posté par aBeiLLe_ à 03:29 - - Commentaires [17] - Permalien [#]


mercredi 27 janvier

Challenge Ich liebe Zweig

L'année 2010 sera l'année des challenges!

Challenge_Zweig

Depuis quelques années, j'ai envie de découvrir Zweig. Karine:) et Caro[line] me donnent enfin LA bonne occasion de lire les oeuvres de ce prolifique auteur. Avec toute la sagesse qu'on me connaît, j'ai choisi le bébé-challenge-Zweig: lire 1 texte romanesque (roman, nouvelle) et un essai ou biographie. That's it! 

Pour tous les détails ou pour vous inscrire c'est ici ou ici.

***

Édit 2010/02/28: Ma première lecture de Zweig La Confusion des sentiments

.

1_abeille

Posté par aBeiLLe_ à 22:53 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

mardi 26 janvier

TaG des bonnes résolutions

TaG_2010

Il y a quelques jours, j'ai été taguée par Celsmoon et ce matin par Lucie. Elles voulaient connaître les 3 résolutions que je ne tiendrai pas en 2010. Premièrement, des résolutions je n'en prends jamais et je suis d'avis que les résolutions sont faites pour ne pas être tenues! Alors je vous donne quelques résolutions parmi tant d'autres que je ne tiendrai pas cette année:

1- Depuis quelques mois, j'ai cessé d'acheter compulsivement des nouveaux livres parce qu'il FAUT que je fasse baisser ma PAL et j'ai plein de belles choses à lire dans celle-ci. Jusque là, tout va bien, sauf que le problème c'est que j'emprunte des tonnes de bouquins à la biblio. Donc ma première résolution à ne pas tenir est d'arrêter d'emprunter des livres à la biblio puisqu'à mon avis, ce n'est pas si grave, c'est gratuit!!! :o)

2- En 2010, je voudrais passer moins de temps sur l'ordinateur (blog/GR/Facebook/Hotmail...) pour prendre le temps de faire autre chose. NOT! Je crois que mon temps est bien réparti entre mes différentes activités et ce temps passé sur internet est un des petits bonheur de ma vie. Pourquoi se priver de moments de bonheur! :o)

3- Écouter moins de séries pour lire plus! Encore là, pas question! Je crois que j'aime autant écouter des séries que lire. J'ai même une PSAE (Pile de Séries à Écouter) et une LSAE (Liste de Séries à Écouter). En ce moment, j'ai de furieuses envies de séries, je lis moins, mais ça va revenir. Ça me vient par passades. Je viens de terminer la saison 4 de Dexter (Hallucinant!) et je pense poursuivre avec la saison 1 de Glee, juste avant d'entâmer la 3e saison de Doctor Who!  (C'est que je dois digérer la "disparition" de Rose...!)

Et là je ne parle même pas de diminuer les Swaps, de cesser les voyages en vue d'économiser pour un éventuel retour à l'école ou même de manger moins de chocolat... On a une vie à vivre, on se doit de la vivre pleinement! Enjoy! :o)

winebee

Posté par aBeiLLe_ à 03:31 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

dimanche 24 janvier

Dimanche poétique

.

Quand par le dur hiver

Un poème de Jules Verne

Quand par le dur hiver tristement ramenée

La neige aux longs flocons tombe, et blanchit le toit,

Laissez geindre du temps la face enchifrenée.

Par nos nombreux fagots, rendez-moi l'âtre étroit !

Par le rêveur oisif, la douce après-dinée !

Les pieds sur les chenets, il songe, il rêve, il croit

Au bonheur ! - il ne veut devant sa cheminée

Qu'un voltaire bien doux, pouvant railler le froid !

Il tisonne son feu du bout de sa pincette ;

La flamme s'élargit, comme une étoile jette

L'étincelle que l'oeil dans l'ombre fixe et suit ;

Il lui semble alors voir les astres du soir poindre ;

L'illusion redouble ; heureux ! il pense joindre

A la chaleur du jour le charme de la nuit !

.. .

Les dimanches poétiques, une initiative de Celsmoon, rendez-vous chez elle pour la liste des participants!

.

minibeepapillon

Posté par aBeiLLe_ à 01:29 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

samedi 23 janvier

Paros

Suite à une petite discussion avec Theoma, je me suis rappelée que je n'avais pas terminé le reportage photo de mon voyage en Grèce en septembre dernier! Alors, voici la suite de mon périple avec la magnifique île de Paros et ses villages de pêcheurs, où nous avons fait de belles randonnées dont une sur l'ancienne route byzantine entre les villages de Lefkes et Prodromos, de toute beauté!!!

Paros01

Paros02

Paros03

Paros04

Paros05

Paros06

Paros07

Paros08

Paros09

Paros10

Paros11

Paros12

abeilleParos

Paros13

Paros14

Paros15

Paros16

Paros17

Paros18

Paros19

Paros20

Paros21

Paros22

Paros23

photographe2

Posté par aBeiLLe_ à 00:03 - - Commentaires [24] - Permalien [#]


vendredi 22 janvier

La nuit aux mille et un amants - Miranda Clarke

miranda_clarke4e couverture:objectif_PAL

Vous avez rendez-vous avec votre destin : Allez-vous tomber une fois de plus sur un looser ou enfin trouver le prince charmant? La suite ne dépend que de vous!

Ce soir, vous avez rendez-vous avec un homme que vous ne connaissez pas : allez-vous découvrir M. Parfait ou M. Je-Vis-Encore-Chez-Ma-Mère? Vous ne le saurez qu’en pénétrant dans cet épisode interactif de Sex and the city. Le chemin qui mère au grand amour est en effet semé d’embûches : colocataire jalouse, époux infidèles, quiproquos gênants, amants odieux, et même prise d’otage et course poursuite à moto! Parviendrez-vous à surmonter tous les obstacles qui se dresseront devant vous pour enfin trouver le grand amour? Ou terminerez-vous votre soirée seule devant la télé? Vous seule pouvez le déterminer!

Un livre à lire et à relire pour vivre plus de vingt-cinq soirées différentes, de la plus idyllique à la plus cauchemardesque!

Lorsque j’étais enfant, je raffolais des livres dont vous êtes le héros. Il y a quelques temps, Celsmoon a parler de ce roman sur son blog (ici), je lui ai avoué mon penchant pour ces histoires et elle m’a gentiment offert de me l’envoyer!

Lors de ma première aventure, j’ai rencontré le séduisant barman Pete, nous avons été pris en otage par des malfaiteurs et emmené en pleine forêt d’où nous nous sommes évadés dans une course folle à moto. Fiou! Que de péripéties!

Je n’ai pu résister à la tentation de recommencer encore et encore et de voir toutes les possibilités d’aventures amoureuses (ou non!) que le roman nous fait vivre!

C’est drôle, amusant, sans prétention et nous fait vivre des mésaventures cocasses et étonnantes.

Une vraie partie de plaisir!

Merci Celsmoon! :o)

.

.

La nuit aux mille et un amants, Miranda Clarke, Hachette, Marabout, 2009, 135p.

.

flying_bee5

Posté par aBeiLLe_ à 20:06 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

jeudi 21 janvier

Les petits bonheurs de la blogosphère!

.

Ahh, les joies de la blogo! Bookworm m'a gâtée simplement parce que j'ai publié le 50e commentaire sur son blog! J'ai reçu hier matin une jolie surprise!

Bookworm01

4 échantillons de thés: (elle connait bien mon amooouuurrr pour ce délectable breuvage!)

-Thé Miss O'Hara du Comptoir Irlandais

-Thé Irlande Féérique du Comptoir Irlandais

-Thé du Hammam du Palais des Thés

-Thé des enfants du Palais des Thés

Et une toute mini-mignonne abeille en perles fait main! Trop jolie!

Bookworm02

thanx

Bookworm! Une belle surprise fort appréciée! :o)

Posté par aBeiLLe_ à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

mercredi 20 janvier

Les jolis garçons - Delphine de Vigan

DeVigan4e couverture:

Prenez un homme qui aime les femmes, le corps des femmes surtout. Il a une quarantaine d’années, il est beau mais fatigué.

Prenez une femme qui aime les hommes, la peau des hommes mais pas seulement. Elle va avoir trente ans, elle est jolie quand elle y prête attention, parfois on se retourne sur elle, on la dévisage, parfois elle est grise, on ne la voit pas.

Trois hommes dans la vie d’Emma. Trois rencontres sur des musiques différentes, basses et douloureuses, rieuses et légères, hantées par un même motif : l’illusion.

Combien de fois faut-il rejouer la fable pour être capable de s’en défaire?

Delphine de Vigan m’avait subjuguée l’an dernier avec son roman No et moi et je m’étais juré de lire autre chose d’elle. Je suis tombée sur ce petit roman (son deuxième) à la biblio. Sans être un coup de cœur - comme ma lecture précédente de l’auteure - j’ai beaucoup aimé celui-ci. Un roman en trois parties qui raconte trois hommes, fictifs ou réels, dans la vie d’Emma. La première partie m’a laissée sceptique, je ne voyais pas trop où l’auteur voulais m’entraîner. Jusqu’au punch fatal, là, j’ai tout compris! L’insaisissable Mark… Les deux parties suivantes ont trouvé grâce à mes yeux, j’ai adoré Ethan l’écrivain mystérieux et le séduisant Milan (quel joli nom!).

Malgré que le sujet soit complètement différent de No et moi, j’y ai retrouvé l’écriture particulière et pleine de charme de Delphine de Vigan. Une écriture simple mais belle. Jolie sans en faire trop. J’ai noté quantité de petites phrases-bijoux. Une belle découverte qui m’incite à lire les autres bouquins de cette auteure.

8/10

Extraits :

"L’amour se nourrit de miettes, de bribes, de soupirs, l’amour n’a pas besoin de déclaration ni de discours, l’amour n’a pas besoin de preuves, l’amour fait feu de tout bois et se gave d’illusions." p. 62

"On dit d’elle qu’elle est douce, fantasque, un peu sauvage. Qu’il y a dans son regard, quand elle se tait, quelque chose qui met à nu. Que parfois sa voix se brise, quand elle rit." p. 72

"C’était un soir d’automne, un soir comme beaucoup d’autres : vacant. J’aimais m’asseoir au fond des cafés. Plus que tout regarder les gens, quand ils parlent ou se taisent, leur densité. J’aimais être là, immobile, glisser mes genoux sous la table, chercher par-delà les miroirs le sens et l’intensité, et dans la vie des autres ce qui m’échappait." p. 127

"- J’aime comme tu observes, Emma, ta fantaisie, tes mots quand ils sont fragiles, et la densité de ton silence. J’aime cette manière que tu as d’être en dehors, pas très loin. Je voudrais t’avoir à côté de moi, Emma, contre moi. Je voudrais que tu viennes vivre chez moi." p. 158

.

.

Les jolis garçons, Delphine de Vigan, JC Lattès, 2005, 177p.

.

,

beefleursbouquet

Posté par aBeiLLe_ à 17:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

La vie va vite!

Busy_Bees_

.

Je l’avoue, ces derniers temps, je néglige mon blog (et les réponses aux commentaires et aux mails et les innombrables tags auxquels je n’ai pas encore répondu…) L’envie de faire autre chose, de passer moins de temps sur internet, de bouger, de profiter du temps clément de ce doux hiver québécois (pour une fois!), de coudre, d’aller au ciné, d’écouter des séries (Doctor Who, Greek, Dexter, The secret life of the american teenager, Glee et j’en passe…), de lire même! J’ai au moins 5 billets de lectures en retard, ce qui ne m’était jamais arrivé avant! Je lis vos billets sans nécessairement laisser de commentaires, mais je continue à vous lire et à piger des idées de lectures pour ma LAL (ma PAL, elle, est en sevrage!) Je mets aussi beaucoup de temps pour préparer mes divers Swaps (le Swapôcontes pour ma binômette Mirianne et le 1er colis pour Lucie ma chère binôme du Swap au long cours) et aussi divers petites surprises pour mes amies blogueuses…

Aujourd’hui, j’ai eu envie de revenir vers mon cher blog! Je suis partie quelques jours, et ça m'a fait un bien fou! Je reviens vers vous avec plaisir! :o)

.

.

beelaptop

Posté par aBeiLLe_ à 16:41 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

jeudi 14 janvier

Le Proscrit - Sadie Jones

Sadie_Jones4e couverture:

Dans cette petite ville du Surrey, au sud de Londres, pendant les années cinquante, tout le monde va à l’église, joue au tennis et fête Noël dans l’insouciance et l’alcool; les jobs s’obtiennent au cours de conversations de quelques minutes au coin du feu, et les jardiniers sont aux petits soins pour les massifs de fleurs des riches demeures victoriennes.

Mais cette façade hypocrite et fragile se fissure à partir du jour où le petit Lewis Aldridge, âgé d’une dizaine d’années, assiste, impuissant et terrifié, à la noyade de sa maman adorée, libre d’esprit et anticonformiste. Privé du réconfort d’un père à peine revenu de la guerre, homme froid, autoritaire et accablé par le veuvage, Lewis se rétracte dans la douleur et sombre peu à peu dans le doute, la solitude, l’automutilation, puis la délinquance…

En 1957, quand il sort de prison où il vient de passer deux ans pour avoir incendié l’église de Waterford, il n’a que dix-neuf ans… Son retour chez son père, remarié et peu pressé de revoir son fils, fera non seulement exploser sa famille, mais une communauté tout entière…

J’ai de la difficulté à écrire ce billet comme j’ai eu de la difficulté à lire ce roman… Bon, j’avoue que les saisons 1 et 2 de Doctor Who y sont pour quelque chose… Je préférais de loin écouter 2-3 épisodes au lieu de lire, dans ce temps-là, la lecture n’avance pas vite…

J’ai beaucoup aimé l’écriture de Sadie Jones, l’histoire est intéressante, le personnage de Lewis est attachant, bouleversant mais j‘ai trouvé qu’il y avait beaucoup de longueurs. J’aurais supprimé au moins 100 pages au roman. Un billet bref pour un avis mitigé…

7/10

.

Les avis plus exhaustifs d'Amanda, mitigée elle aussi et de Fashion qui a eu un coup de coeur pour ce roman.

.

Le Proscrit, Sadie Jones, Buchet/Chastel, 2009, 377p.

.

beemauve

Posté par aBeiLLe_ à 17:14 - - Commentaires [13] - Permalien [#]