dimanche 07 février

Dimanche poétique

Déjà dimanche et vient avec lui le poème hebdomadaire! Cette semaine, j'ai choisi un texte qui s'harmonise très bien à mon billet de demain...

.

Ariane

Un poème de Théodore de Banville

Dans Naxos, où les fleurs ouvrent leurs grands calices

Et que la douce mer baise avec des sanglots,

Dans l'île fortunée, enchantement des flots,

Le divin Iacchos apporte ses délices.

Entouré des lions, des panthères, des lices,

Le Dieu songe, les yeux voilés et demi-clos ;

Les Thyades au loin charment les verts îlots

Et de ses raisins noirs ornent leurs cheveux lisses.

Assise sur un tigre amené d'Orient,

Ariane triomphe, indolente, et riant

Aux lieux même où pleura son amour méprisée.

Elle va, nue et folle et les cheveux épars,

Et, songeant comme en rêve à son vainqueur Thésée,

Admire la douceur des fauves léopards.

.

.

.

Pour d'autres moments de poésie, n'hésitez pas à aller voir la liste des participants des dimanches poétiques chez Celsmoon!

.

.

beeruchebrnch

Posté par aBeiLLe_ à 10:18 - - Permalien [#]


vendredi 05 février

Petits Bonheurs!

Je suis revenue du travail hier et en passant à Québec, j'ai décidé de me gâter! Je suis allée faire le plein de Lusheries!

LUSH

Je suis en amour avec ces produits pour le corps qui sentent le ciel! Pour ceux qui ne connaissent pas LUSH, c'est une société Anglaise qui fabrique des cosmétiques faits à la main écologiques, végétariens et non testés sur les animaux! Ils sont conçu avec des ingrédients naturels, LUSH utilisent même des fruits et légumes biologiques dans la fabrication de leurs produits.

Dans mon petit panier il y a,

*Une lotion hydratante pour le corps Sympathie pour la peau à la douce odeur de vanille, huile d'amande et beurre de cacao

*Un gel douche corps et cheveux Fée de glaces sucrée comme de la barbe à papa

*Un pain moussant Réconfortant aux baies et à la crème pour des bulles luxuriantes

*Une bombe pour le bain Douce Abeille - what else!? - au délicieux parfum de miel et caramel pour apaiser et nourrir la peau

*Un savon Sex-Appeal (!) à la fraîche odeur citronnée

*Un savon apaisant Chérie, j'ai lavé les enfants à la douce audeur de caramel au miel

*Un savon Fée Marraine au parfum sucré fruité

*Un savon Choco choc un délice au chocolat doux, crémeux et sans culpabilité 

*Un gros morceau de savon Pain de neige (mon préféré) riche et crémeux à la divine fragrance de pâte d'amande. Il laisse la peau douce, douce, douce!

*Un pain de massage Coeur tendre au chocolat au lait et miel fondant, un délice! 

Pour plus de détails sur les différents produits, visitez sans tarder le site internet de LUSH en France et au Canada !

***

Et ce n'est pas tout! De belles surprises attendaient sagement mon retour à la maison!

surprise

* THE scrap-carte faite avec amitié des talentueuses mains de la sweet Anjelica!

* Directement de London, une carte postale qui me vient de ma jolie amie voyageuse Celsmoon qui pense à moi même à Londres!!!

* Et mes deux partenariats de BoB Les lieux sombres et L'anneau de Moebius!

***

J'avais aussi oublié de vous parler d'un trop merveilleux cadeau que j'ai reçu tout juste avant Noël! Cette fois-ci c'est Canel et sa gentille famille qui m'a gâtée! Elle a une très chouette famille, c'est moi qui vous le dit! Ils sont géniaux tous les quatre! (Bizz Bizz, je vous aime!)  :o)

Canel

Z'avez vu le Slat, trop MOI! :o)  Vous le voyez pas trop mais il est personnalisé ce colis, y'a tout plein d'abeilles: sur les carnets, les jolies épinglettes, il y a même un jeu vidéo PC avec des abeilles!!! Du bonheur j'vous dit! :o)

Elle est pas belle la vie! :o)

 

Posté par aBeiLLe_ à 15:55 - - Permalien [#]

jeudi 04 février

Le Livre des choses perdues - John Connolly

connollyObjectif_PAL4e couverture:

Il était une fois – car c’est ainsi que toutes les histoires devraient débuter – un garçon de 12 ans qui venait de perdre sa maman. Inconsolable, David a trouvé refuge dans les livres pour oublier le remariage de son père et la naissance de Georgie, son demi-frère. Une nuit, persuadé d’entendre sa mère l’appeler, David découvre un passage caché au fond du jardin. Il le franchit et se retrouve propulsé dans un monde fantastique, peuplé de personnages issus de ses lectures et de son imaginaire. Alors que la Seconde Guerre mondiale déferle sur l’Europe, David entame un périple à la recherche d’un vieux roi qui conserve ses secrets dans Le Livre des choses perdues, sésame qui permettrait au jeune garçon de quitter ce royaume. Mais le conseiller du souverain a pour lui d’autres desseins…

J'ai terminé ce roman depuis au moins deux semaines, je ne vous en ai pas parlé avant aujourd'hui par pure paresse, j'avais beaucoup plus envie de lire que de me casser la tête à écrire un billet!

Tout d'abord, je tiens à dire que ce roman m'a redonné envie de lire. Pas que j'avais arrêté, mais j'avais beaucoup diminué les heures que je consacrais à la lecture. Disons que depuis 2-3 mois, je ne lisais plus de façon boulimique 4-5h par jours. Depuis quelques jours, mon envie furieuse est revenue, tant mieux! :o)

Je me suis laissée totalement emportée par l'histoire du petit David. Le Livre des choses perdues est un conte fantastique cruel, grave et sombre. Il s'en dégage une atmosphère dense, mystérieuse et inquiétante. On y aborde des thèmes très adultes (de manière très adulte aussi). 

À mon avis, ce n'est pas le genre de roman à mettre entre toutes les mains. Même si le roman est sorti en littérature jeunesse (la couverture est rouge), plusieurs scènes sont particulièrement sordides, sanglantes et effrayantes, même pour une adulte comme moi! J'ai vécu des moments d'angoisse avec le petit David puisque l'idée du roman est de montrer le côté sombre et noir des contes de notre enfance.

Un petit bémol par contre, j'ai un peu moins adhéré au ton moralisateur que prends parfois l'auteur…    

Ce que je retire du Livre des choses perdues, c'est le pouvoir des contes et de l'imaginaire chez les enfants. C'est incroyable l'influence qu'ils ont dans nos petites vie d'enfants!

À lire!

9.5/10

Extraits:

"Les histoires sont différentes: elles se mettent à vivre dès qu'on les racontent. Sans une bouche humaine pour les lire à haute voix ou une paire d'yeux écarquillés sous les draps, les parcourant à la lumière d'une lampe de poche, elles n'ont aucune existence réelle dans notre monde. Elles sont comme des graines dans un bec d'oiseau attendant de tomber en terre, ou comme les notes d'une chanson sur du papier réglé se languissant de rencontrer l'instrument qui donnera naissance à leur musique. Elles restent endormies, dans l'espoir de se réveiller un jour. Mais quand quelqu'un se met à les lire, elles commencent à se transformer. Elles s'enracinent dans l'imagination du lecteur et peuvent le métamorphoser. Les histoires veulent être lues, disait la mère de David dans un murmure. Elles en ont besoin. C'est pour cette raison qu'elles quittent leur monde pour se frayer un chemin jusqu'au nôtre. Elles veulent qu'on leur donne la vie." p. 13

"Il aimait les livres car les livres contiennent les connaissances de tous ceux que le passé a engloutis." p. 205

.

Voir les avis chez BoB.

Le livre des choses perdues, John Connolly, L'Archipel, 2009, 348p.

.

.

anne_julie_aubry

Anne-Julie Aubry Je vous invite à aller visiter le magnifique site de l'illustratrice

Posté par aBeiLLe_ à 01:22 - - Permalien [#]

lundi 01 février

Lundi poétique

Canalblog a éprouvé quelques problèmes toute la journée d'hier, je n'ai pas pu publier mon poème du dimanche. Qu'à cela ne tienne, je le publie aujourd'hui!

.

La nuit

Un poème de Claude Roy

Elle est venue la nuit de plus loin que la nuit

A pas de vent de loup de fougère et de menthe

Voleuse de parfum impure fausse nuit

Fille aux cheveux d'écume issus de l'eau dormante

Après l'aube la nuit tisseuse de chansons

S'endort d'un songe lourd d'astres et de méduses

Et les jambes mêlées au fuseau des saisons

Veille sur le repos des étoiles confuses

Sa main laisse glisser les constellations

Le sable fabuleux des mondes solitaires

La poussière de Dieu et de sa création

La semence de feu qui féconde les terres

Mais elle vient la nuit de plus loin que la nuit

A pas de vent de mer de feu de loup de piège

Bergère sans troupeau glaneuse sans épis

Aveugle aux lèvres d'or qui marche sur la neige

.

vague

Posté par aBeiLLe_ à 04:39 - - Permalien [#]