Kuipers_4e couverture:

Une correspondance par Post-it sur le frigo entre une mère et sa fille. Lorsque la mère tombe malade, le temps presse mais l'espoir demeure. Un livre comme un trésor qui chuchote à l'oreille l'importance de ceux qu'on aime...

Un roman épistolaire fort original! Une jeune adolescente de 15 ans et sa mère vivent ensemble, ou plutôt se croisent rapidement entre les cours de l'une et le métier prenant de l'autre. Pour garder le lien, elles communiquent par le biais de Post-it collés sur la porte du frigo. Des petits billets superficiels, anodins, jusqu'au moment où la maman apprend qu'elle est atteinte d'un cancer. Les messages deviennent alors un moyen pour la mère et la fille de se parler sans retenue, de dire ce qu'elle ressente. De se dire les mots qui sont parfois difficile à dire de vive voix. Un roman poignant et émouvant. Dès que j'ai eu tournée la dernière page, je me suis empressée de donner un coup de fil à ma maman juste pour lui dire que je l'aimais…

Mais, parce qu'il y a un mais… Je vais laisser parler mon côté écolo, la mise en page m'a un peu dérangée… Une note, une page, ce qui veut parfois (souvent) dire une page, une seule-mini-toute-petite-de-rien-du-tout ligne et le reste tout blanc. Grrrrr! Un livre qui fait 242 pages aurait pu facilement faire 100 pages de moins! On aurait pu user d'imagination et changer la mise en page pour que les lecteurs puissent quand même comprendre le principe des post-it.  Mais bon, c'est un détail…

9/10

.

Ne t'inquiète pas pour moi, Alice Kuipers, Albin Michel, 2008, 242p.

.

bunny_bee