vendredi 19 mars

Les vampires de Manhattan - Melissa de la Cruz

vampires_manhattan4e couverture:

Il n'y a pas plus glamour que Mimi et son frère Jack au lycée ultra chic Duchesne, à New York. Snobs et branchés, ils forment avec leurs amis un club très sélect. Theodora, qui est plus vintage que Prada, n'est pourtant pas insensible au charme du très sexy Jack. Pourquoi un garçon si populaire s'intéresse-t-il soudain à elle ? Quel rapport avec Aggie, une élève retrouvée morte, vidée de son sang ? Theodora est déterminée à le découvrir quand apparaît sur sa peau un entrelacs de veines bleutées qui lui glace le sang. Elle non plus n'est pas une fille tout à fait comme les autres...

En mars, j'ai eu une furieuse envie d'histoires de vampires. C'est peut-être un effet secondaire de tous les sexy men qui me passe sous les yeux (hein les coupines Faceb**k!!!) Pourtant, je ne suis pas très "vampires". J'ai eu envie d'essayer cette série, juste par curiosité (et parce que je suis tombée sur les 3 premiers tomes à la biblio!) et je dois avouer que j'ai été agréablement surprise! Bon, côté style, ça ne révolutionne pas la roue, c'est bourré de clichés, mais côté plaisir, ça j'en ai eu! Malgré un début un peu long à tout mettre en place, j'ai englouti ce premier tome en quelques heures et je souhaite poursuivre avec les suivants. Ça tombe bien, je les ai à porté de main!

7.5/10

.

.

Les avis de Theoma, Virginie et Ankya.

.

Mon billet sur le tome 2 Les Sang-Bleu

.

.

.

Les Vampires de Manhattan, Melissa de la Cruz, Albin Michel, Wiz, 2007, 341p.

.

.

draculabee

Posté par aBeiLLe_ à 04:00 - - Permalien [#]


dimanche 14 mars

Dimanche poétique

Beepaint4

.

.

.

.

.

.

Quand elle fond,

La glace avec l'eau

Se raccommode.

Teitoku

.

.

.

.

Les dimanche poétiques sont chez Celsmoon!

Posté par aBeiLLe_ à 00:24 - - Permalien [#]

samedi 13 mars

La vie en grosse - Mélissa Perron

la_vie_en_grosseD_fi_La_plume_quebecoise4e couverture:

À première vue, Daphnée-Rose Gauthier est une fille comme bien d’autres : célibataire (presque) assumée, elle partage son temps entre son boulot de photographe et ses nombreux amis. Pourtant, ses rondeurs (assumées) font d’elle une héroïne plutôt inhabituelle si l’on pense aux canons de la beauté qui régissent notre univers!

Qu’il s’agisse d’un entraînement au gym, de ses innombrables diètes, d’une expédition à la plage, d’un voyage en avion, d’une simple sortie dans un bar avec ses copines ou de son incursion dans les réseaux de rencontres, Rose a le don de se retrouver dans les situations les plus cocasse.

Avec un humour rafraîchissant, parfois décapant, elle nous raconte ses aventures quotidiennes, ses joies et ses peines, à travers ses propres diktats : ceux d’une femme bien en chair, qui embrasse la vie à pleines lèvres!

Mais ne vous y trompez surtout pas! Grosse ou petite, vous vous reconnaîtrez dans les réflexions de Rose sur l’amour, le couple, l’amitié. Impossible de résister à cette sympathique grassouillette qui balaie du revers de la main le jugement des autres et qui n’a pas peur du ridicule.

Pour les rondeurs assumées on repassera! Ce n’est pas parce qu’on fait des jokes de grosses qu’on assume ses rondeurs… Une femme qui décide de faire DES régimes draconiens (pilules miracles, régime protéinés, Weight Watchers et cie…) dans mon livre à moi, ce n’est pas une ronde qui s’assume… Ce roman est bourré de clichés sur les grosses. L’humour n’est pas toujours très délicat, j’ai trouvé lourd cet humour sur les grosses, souligné à gros traits et pas subtil pour dix sous… Parfois c’était pénible. Par contre, j’ai trouvé l’héroïne pétillante et attachante! Mais malgré tout, j’ai eu du plaisir à lire ce roman, l’écriture ne gagnera pas des prix, mais j’y ai trouvé quelques bons punch. Dans ce genre, j’ai mille fois préféré Le prochain truc sur ma liste de Jill Smolinski.

6.5/10

.

.

La vie en grosse, Mélissa Perron, Éditions de Mortagne, 2009, 174p.

.

.

beerose

Posté par aBeiLLe_ à 01:03 - - Permalien [#]

vendredi 12 mars

SwapÔContes - Le colis, enfin!

J'ai reçu mon colis pour le SwapÔContes le 18 février dernier mais ce matin-là, je devais quitter la maison à 5h du matin pour me rendre au travail pour 3 lonnnngues semaines! Et l'attente fût pénible! J'avais tellement hâte d'ouvrir mon colis!!!

Je suis enfin arrivée à la maison hier soir! Je vous montre ce qui m'attendais sur la table de la cuisine... entre les différentes factures et autres publicitées: des cartes de souhaits, des petits mots d'amis, un bouquin gagné chez Cryssilda, une jolie enveloppe dont je vous parlerai bientôt, mais surtout, surtout, deux GROS colis! Vous devrez attendre quelques jours pour voir le contenu d'une de ces boîtes mais je trépigne de vous montrer ce que la grosse blanche en dessous contenait, mon colis SwapÔContes!!!

Swapocontes01

Je vous fais languir un peu...

swapocontes02 swapocontes03

Juste le papier était un cadeau, vraiment trop joli!!! Bon je sais, sur photo rien n'y paraît mais croyez moi sur parole! :o) 

Tadam!!!

swapocontes04

C'est big hein!? Ma binômette Mirianne ne sait pas à quel point elle a visé juste pour ce swap! En plus, c'est son premier!!! Wow! J'en ai eu plein la vue! Je sautillais comme une véritable hystérique en déballant tous les jolis paquets!!

En détails:

- Un marque-page aimanté avec des trop mignonnes abeilles

- Deux marques-pages, aimantés eux aussi! Sur l'un une citation "La lecture est à l'esprit ce que l'exercice est au corps" et sur l'autre les mots Écrire/Lire/Penser en français, anglais et allemand!

- Du délicieux chocolat Nougat au miel, Mmmmm!

- Une boule effervescente Douce Abeille de Lush, mes produits chouchou dont je vous ai parlé il y a peu Mirianne aussi en est fan! 

- Une BD très prometteuse, Peter Pan de Loisel

- Alice au pays des merveilles suivi de De l'autre côté du miroir de Carroll qu'il me tarde de découvrir!

- Aliss, le roman préféré de ma swappeuse de l'auteur québécois Patrick Senécal qui est je crois une adaptation de l'Alice de Carroll.

- Sortilège d'Alex Flinn, que je ne connais pas! Mais en lisant la 4e de couverture je découvre que c'est une adaptation du conte La belle et la Bête.

-Une jolie carte accompagne le tout!

.

MERCI ma belle Mirianne! Ton colis swap est tout simplement parfait! Je l'adore littéralement! Tes choix sont judicieux! Je voudrais être ta binôme n'importe quand!!! À quand le prochain!? ;o)

Et je remercie aussi l'organisatrice Emmyne, ton thème était tout simplement génial!

Pour voir le colis que j'ai envoyé à ma binomette c'est ici !

   

Posté par aBeiLLe_ à 14:26 - - Permalien [#]

mercredi 10 mars

Ne t'inquiète pas pour moi - Alice Kuipers

Kuipers_4e couverture:

Une correspondance par Post-it sur le frigo entre une mère et sa fille. Lorsque la mère tombe malade, le temps presse mais l'espoir demeure. Un livre comme un trésor qui chuchote à l'oreille l'importance de ceux qu'on aime...

Un roman épistolaire fort original! Une jeune adolescente de 15 ans et sa mère vivent ensemble, ou plutôt se croisent rapidement entre les cours de l'une et le métier prenant de l'autre. Pour garder le lien, elles communiquent par le biais de Post-it collés sur la porte du frigo. Des petits billets superficiels, anodins, jusqu'au moment où la maman apprend qu'elle est atteinte d'un cancer. Les messages deviennent alors un moyen pour la mère et la fille de se parler sans retenue, de dire ce qu'elle ressente. De se dire les mots qui sont parfois difficile à dire de vive voix. Un roman poignant et émouvant. Dès que j'ai eu tournée la dernière page, je me suis empressée de donner un coup de fil à ma maman juste pour lui dire que je l'aimais…

Mais, parce qu'il y a un mais… Je vais laisser parler mon côté écolo, la mise en page m'a un peu dérangée… Une note, une page, ce qui veut parfois (souvent) dire une page, une seule-mini-toute-petite-de-rien-du-tout ligne et le reste tout blanc. Grrrrr! Un livre qui fait 242 pages aurait pu facilement faire 100 pages de moins! On aurait pu user d'imagination et changer la mise en page pour que les lecteurs puissent quand même comprendre le principe des post-it.  Mais bon, c'est un détail…

9/10

.

Ne t'inquiète pas pour moi, Alice Kuipers, Albin Michel, 2008, 242p.

.

bunny_bee

Posté par aBeiLLe_ à 15:11 - - Permalien [#]


mardi 09 mars

Ma vie est tout à fait fascinante - Pénélope Bagieu

BagieuObjectif_PAL4e couverture:

Pénélope vit dans le plus petit appartement du monde, sous les toits, en compagnie de son chat rose, de sa collection de chaussures et de ses tracas quotidiens: sa réticence à faire du sport, sa mère envahissante, son chéri qui ne l'écoute pas… Heureusement pour elle, il reste ses copines langues de vipère, les soldes, les séries télé, la presse people et les macarons!

Vous avez envie d'une bonne partie de rigolade? Vous n'avez qu'à ouvrir cette petite BD et le tour est joué! Quel plaisir j'ai eu! Des fous rires à plus finir! Pénélope Bagieu nous offre des petits clins d'œil du quotidien mais qui ne tombent jamais dans le banal! Son héroïne est tordante, on se reconnaît dans ses réactions spontanées et ses réflexions insolentes. Jouissif! :o)

Un gros merci ma Celsmoon pour ce moment de rigolade!!!

10/10

Le blog de Pénélope Bagieu: www.penelope-jolicoeur.com

.

.

Ma vie est tout à fait fascinante, Pénélope Bagieu, Jean-Claude Gawsewitch Éditeur, Le Livre de Poche, 2008, 94p.

.

.

bee_fondrose

Posté par aBeiLLe_ à 10:28 - - Permalien [#]

dimanche 07 mars

Dimanche poétique

Un joli poème de Théophile Gautier pour ce premier dimanche de mars qui sent le printemps!

.

.

Premier sourire du printemps

Un poème de Théophile Gautier

Tandis qu'à leurs oeuvres perverses

Les hommes courent haletants,

Mars qui rit, malgré les averses,

Prépare en secret le printemps.

Pour les petites pâquerettes,

Sournoisement lorsque tout dort,

Il repasse des collerettes

Et cisèle des boutons d'or.

Dans le verger et dans la vigne,

Il s'en va, furtif perruquier,

Avec une houppe de cygne,

Poudrer à frimas l'amandier.

La nature au lit se repose ;

Lui descend au jardin désert,

Et lace les boutons de rose

Dans leur corset de velours vert.

Tout en composant des solfèges,

Qu'aux merles il siffle à mi-voix,

Il sème aux prés les perce-neiges

Et les violettes aux bois.

Sur le cresson de la fontaine

Où le cerf boit, l'oreille au guet,

De sa main cachée il égrène

Les grelots d'argent du muguet.

Sous l'herbe, pour que tu la cueilles,

Il met la fraise au teint vermeil,

Et te tresse un chapeau de feuilles

Pour te garantir du soleil.

Puis, lorsque sa besogne est faite,

Et que son règne va finir,

Au seuil d'avril tournant la tête,

Il dit : " Printemps, tu peux venir ! "

.

.

.

.

N'oubliez pas d'aller voir quel poème Celsmoon a choisi de vous présenter aujourd'hui!

.

.

pring_tulips

Posté par aBeiLLe_ à 08:33 - - Permalien [#]

samedi 06 mars

Toute la vérité... Les réponses!

beehonest

Voici enfin arrivé de moment de révéler le resultat au tag des vérités! Alors, qui aura trouvé le mensonge parmis ces 7 affirmations?!

.

1- J'adore faire du camping sauvage. FAUX!!! Je suis une fille de nature et de plein air mais le camping sauvage, pas capable! J'ai beaucoup d'allergies saisonnières (pollen et cie) alors pour moi dormir en pleine forêt c'est un véritable calvaire. Le nez qui mouche, les yeux qui pleurent, qui piquent, la difficulté à respirer, non merci! Une rando d'une journée et hop!, retour à la maison, ça suffit amplement à mon goût d'aventure!

2- J'ai déjà été victime d'un vol à main armée. VRAI! Quand j'étais aux études, je travaillais dans un dépanneur (supérette) et un dimanche soir de février 2001, j'ai effectivement été victime d'un vol à l'arme blanche. Une petite frousse, quelques égratignures et en prime un vaccin anti-tétanos! Le voleur a été repêché quelques heures plus tard. Le lendemain, j'étais de retour au boulot avec une bonne histoire à raconter aux clients curieux! :o)

3- Une piqure d'abeille pourrait me tuer. VRAI! Alors là je vous ai presque toutes bluffées! C'est ironique, quaisi incroyable, mais c'est tout ce qu'il y a de plus vrai! Je dois toujours avoir mon auto-injecteur d'EpiPen sur moi, par précaution. Par chance, je ne me suis jamais fait piquer! 

4- J'ai fait de la compétition au niveau nationnal. VRAI! J'ai fait du patinage artistique pendant 17 ans dont 13 ans de compétition! J'ai gagné 63 médailles et 18 trophés! J'ai accroché mes patins en 2005! (5 ans en avril! My god, c'est fou!) Ça me manque énormément!

5- Je peux parler des heures entières au téléphone.  VRAI! Ici, il y avait un piège! Mon affirmation était: Je PEUX parler des heures entières au téléphone et non J'ADORE parler des heures entières au téléphone! Je déteste effectivement parler dans ces appareils mais puisque je travaille loin loin loin de la maison, je suis toujours pendue au téléphone! Et c'est un moyen de communication très utile pour placoter avec les copines françaises! :o)

6- J'ai plusieurs tatouages. VRAI! En réalité j'en ai 3! Si ce ne serait que de moi, j'en aurais beaucoup plus! Mais mon copain n'est pas friand! Et on ne se refait pas, deux de mes tatouages sont des abeilles! ;o)

7- J'ai déjà travaillé dans une prison. VRAI! J'ai été gardienne de cellule dans un bloc cellulaires durant 2 ans! C'était un travail très spécial, mais vraiment pas fait pour moi! J'aime pas les bandits, j'aime mieux les gentils! 

.

Alors, alors... Seulement deux d'entre vous ont trouvé la bonne réponse!

La grande gagnante est Hérisson !!!! Et parce qu'elle a aussi trouvé la bonne réponse, j'offre un prix à Kikine !!!! Bravo les filles! Envoyez moi un mail avec votre adresse postale! (larucheauxlivres[at]hotmail.com)

.

themiel

Posté par aBeiLLe_ à 13:02 - - Permalien [#]

vendredi 05 mars

Swap Sexy Men II !

Swap_Sexy_Men*

Vous vous dites sûrement "ENCORE?!" Eh oui, je participe à un autre swap même si j'en ai déjà 2 sur le feu (Swap Holmes et le Swap au long cours).

Ce swap-ci c'est LE swap à ne pas manquer! La deuxième édition du fameux Swap Sexy Men sous la direction de la sublimissime organisatrice Fashion.

Oh, en passant, il est trop tard pour participer, les inscriptions sont déjà complète. Je vous l'ai dit, c'est le swap le plus couru et le plus SEXY de l'année! ;o)

.

* Ils ne sont pas sexy tous ces gentlemen sur le logo fait par Bladelor!?

Posté par aBeiLLe_ à 14:18 - - Permalien [#]

Chagrin d'école - Daniel Pennac

Chagrin_d__coleObjectif_PALRien ne se passe comme prévu, c'est la seule chose que nous apprend le futur en devenant du passé

Dans la lignée de Comme un roman, Chagrin d’école est un livre qui concerne l’école. Non pas l’école qui change dans la société qui change, mais, «au cœur de cet incessant bouleversement, sur ce qui ne change pas, justement, sur une permanence dont je n’entends jamais parler: la douleur partagée du cancre, des parents et des professeurs, l’interaction de ces chagrins d’école». Daniel Pennac entremêle ainsi souvenirs autobiographiques et réflexions sur la pédagogie et les dysfonctionnements de l’institution scolaire, sur la douleur d’être cancre et la soif d’apprendre, sur le sentiment d’exclusion et l’amour de l’enseignement.

De Pennac, je n'avais lu que Comme un roman. Ce qui veut dire que je ne connais pas encore le "romancier" seulement l'homme, les pensées de l'homme. J'ai vu plusieurs entrevues qu'il a accordées aux médias québécois et j'ai beaucoup d'admiration pour cet homme cultivé, allumé, et intéressant. La lecture de Chagrin d'école m'a fait découvrir Pennac l'homme de cœur. Sa passion, sa sincérité, sa sensibilité, sa compassion pour ses élèves m'ont touchée. Pennac m'a permis, pour un moment, de me souvenir des profs qui ont marqué ma vie, qui ont accompagné la jeune fille que j'étais et qui m'ont donné les outils pour devenir celle que je suis…

Mais ce serait mentir de dire que j'ai été emballée par ce bouquin. À plusieurs reprises, j'ai voulu le refermer et passer à autre chose. Pas que c'est mauvais, loin de là, mais j'ai trouvé certains passage passablement ennuyeux. Je m'attendais à un roman, j'y ai découvert un essai. Un condensé de réflexion sur l'éducation, celle d'hier et celle d'aujourd'hui. Je n'avais pas envie de "ça" pour le moment. J'avais besoin d'être divertie. De plus, tous ces termes propres au système éducatif français, quelle prise de tête c'était de tout démêler! Ça beaucoup gêné la fluidité de ma lecture. Mais, je dois dire que partout à l'intérieur du livre sont semé de jolies perles de phrases, de pistes de réflexions, de jeux de mots intelligents. Donc, je suis heureuse d'avoir découvert Pennac l'homme, mais j'attends encore LA révélation de cet auteur…  On m'a conseillé les Malaussène, je tenterai!

6.5/10

*Un petit rappel, la note que j'accorde en fin de billet n'est pas donnée en fonction de la qualité du livre mais bien de mon appréciation, de mon plaisir de lecture.

Extraits:

"Votre fils, chère madame, n'en finira jamais d'être un enfant de la langue, et vous-même  un tout petit bébé, et moi un marmot ridicule, et tous autant que nous sommes menu fretin charrié par le grand fleuve jailli de la source orale des Lettres, et votre fils aimera savoir en quelle langue il nage, ce qui le porte, le désaltère et le nourrit, et se faire lui-même porteur de cette beauté, et avec quelle fierté!, il va adorer ça, faites-lui confiance, le goût de ces mots dans sa bouche, les fusées éclairantes de ces pensées dans sa tête, et découvrir les capacités prodigieuses de sa mémoire, son infinie souplesse, cette caisse de résonnance, ce volume inouï où faire chanter les plus belles phrases, sonner les idées les plus claires, il va raffoler de cette natation sublinguistique lorsqu'il aura découvert la grotte insatiable de sa mémoire, il adorera plonger dans la langue, y pêcher les textes en profondeur, et tout au long de sa vie les savoir là, constitutifs de son être, pouvoir se les réciter à l'improviste, de les dire à lui-même pour la saveur des mots. Porteur d'une tradition écrite grâce à lui redevenue orale il ira peut-être même jusqu'à les dire à quelqu'un d'autre, pour le partage, pour les jeux de séduction, ou pour faire le cuistre, c'est un risque à courir. Ce faisant il renouera avec ces temps d'avant l'écriture où la survie de la pensée dépendait de notre seule voix. Si vous me parlez régression, je vous répondrai retrouvailles! Le savoir est d'abord charnel. Ce sont nos oreilles et nos yeux qui le captent, notre bouche qui le transmet. Certes, il nous vient des livres, mais les livres sortent de nous. Ça fait du bruit, une pensée, et le goût de lire est un héritage du besoin de dire." p.159-160

"Dans le train qui me ramène de Lyon, je me dis qu'en rentrant chez moi, ce n'est pas seulement ma maison que je regagne: je retourne au cœur de mon histoire, je vais me blottir au centre de ma géographie. Quand je passe ma porte, je pénètre en un lieu où j'étais déjà moi-même bien avant ma naissance: le moindre objet, le moindre livre de ma bibliothèque, m'attestent dans ma séculaire identité…" p. 238

"En lisant je me suis physiquement installé dans un bonheur qui dure toujours." p. 100

.

.

Une lecture commune avec Bladelor, Cynthia et Christelle, n'hésitez pas à aller voir leurs avis!

.

Chagrin d'école, Daniel Pennac, Gallimard, 2007, 304p.

.

abc_bee1

Posté par aBeiLLe_ à 11:07 - - Permalien [#]