Simon_Beckett4e couverture:

Deux pieds et une main : c’est tout ce qu’il reste d’un cadavre calciné sur une petite île des Hébrides. David Hunter, anthropologue et médecin légiste, est envoyé sur les lieux. Assisté d’un inspecteur à la retraite, bourru et désabusé, il enquête auprès des îliens, prêts à tout pour garder leurs secrets. Battue par la tempête, l’île est coupée du monde, et le meurtrier rôde toujours.

J’ai eu une belle surprise pour ma deuxième lecture pour le Prix Polar Points. Poussière d’os Objectif_PALest un roman d’ambiance comme je les aime, un huis clos qui m’a rappelé sur plusieurs niveaux Dix petits nègres d’Agatha Christie. Car ici aussi les personnages sont victimes d’un meurtrier qui sévit sur une île isolée de tout. Les conditions météorologiques ont un impact majeur sur l’intrigue et insuffle une atmosphère particulière au récit. Mais par-dessus tout, j’ai apprécié que pour faire différent le personnage principal ne soit pas un énième inspecteur bourru mais un jeune médecin légiste en début de carrière. Simon Beckett nous livre avec ce roman une intrigue bien ficelée, je me suis laissé prendre au jeu et la fin m’a laissée complètement pantoise. Je n’ai qu’une envie, découvrir les autres romans mettant en scène le docteur David Hunter.

8.5/10

beesmall2

Poussière d’os, Simon Beckett, Points, 2010, 445p.

.

Prix_Points.