mes_alliances"Rien n'empêche un poisson et un oiseau de tomber amoureux, mais où vont-ils vivre?"

Présentation de l'éditeur:

À la fin de son périple autour du monde qu'elle relata dans Mange, Prie, Aime, Elizabeth Gilbert s'éprenait de Felipe, citoyen australien natif du Brésil. Ils se jurèrent fidélité, mais, échaudés par des séparations douloureuses, se promirent de ne jamais convoler en justes noces. Le Ciel, ou plutôt l'immigration américaine, en décida autrement : le couple serait obligé d'envisager une union officielle afin que Felipe puisse remettre les pieds aux États-Unis.
"Condamnée" à se marier, Elizabeth Gilbert résolut de juguler sa peur de l'institution en s'y intéressant de plus près. Pendant près d'un an, et tout en parcourant l'Asie du Sud-est avec son compagnon dans l'attente d'un visa en règle, elle se consacra à l'étude de ce sujet. Mes alliances est le fruit des réflexions d'une femme qui a cherché à se réconcilier avec l'idée du mariage.

.

Quand le service de presse des Éditions Calmann-Lévy m'a proposé ce roman, j'étais plutôt enthousiaste. J'avais bien hâte de découvrir la suite de son précédent roman Mange, prie, aime que j'ai lu l'an dernier.

À ma grande surprise, je me suis trouvée plongé dans ce qui m'a semblé une analyse sur le mariage à travers les époques et les différentes cultures et non un roman proprement dit. Je dois vous avouer d'emblée que le sujet ne m'interpelle pas, mais alors là, pas du tout! Je m'attendais à une histoire dont le propos central est le mariage et non à une étude sur le sujet. Cette suite de faits et d'anecdotes m'a profondément ennuyé. De façon générale, j'ai trouvé le livre fade, sans couleur et beaucoup trop convenu. Il manque l'étincelle de coquinerie et le soupçon d'autodérision que j'ai tant apprécié de Mange, prie, aime. Plusieurs passages mérite quand même qu'on s'y attarde; la rencontre entre l'auteure et Mai la petite vietnamienne et sa grand-mère. J'ai aussi beaucoup aimé la candeur de Keo et de sa timide femme Noi. Mais au final, ça traîne en longueur et ça manque cruellement de croustillant. Le charme n'a pas opéré cette fois-ci. Dommage…

5/10

Extrait:

"Ainsi œuvre l'intimité au fil du temps. Ou un mariage, après plusieurs années: on se raconte des histoires, on hérite chacun des souvenirs de l'autre, et c'est comme ça, en partie, que chacun devient une annexe de l'autre, un treillis sur lequel nos biographies respectives peuvent grimper. Les souvenirs de Felipe sont devenus une part de ma mémoire; ma vie s'est tissés dans l'étoffe de la sienne." P.279

.

.

Je remercie Les Éditions Calmann-Lévy pour l'envoi de ce roman.

.

Mes alliances, Elizabeth Gilbert, Calmann-Lévy, 2010, 331p.

.

.

wedding