jeudi 15 mars

La fille de Braises et de Ronces - Rae CARSON


la fille de braise et de ronces4e couverture:

Le Destin l’a choisie, elle est l’Élue, qu’elle le veuille ou non.

Princesse d'Orovalle, Elisa est l'unique gardienne de la Pierre Sacrée. Bien qu'elle porte le joyau à son nombril, signe qu'elle a été choisie pour une destinée hors normes, Elisa a déçu les attentes de son peuple, qui ne voit en elle qu'une jeune fille paresseuse, inutile et enveloppée.

Le jour de ses seize ans, son père la marie à un souverain de vingt ans son aîné. Elisa commence alors une nouvelle existence loin des siens, dans un royaume de dunes menacé par un ennemi sanguinaire prêt à tout pour s'emparer de sa Pierre Sacrée.

Délaissée, humiliée, la princesse devra s'affirmer au milieu des intrigues de la cour, du grondement d'une guerre inévitable et des mirages de l'amour.

Il lui faudra puiser en elle le courage nécessaire à sa survie et à celle de son peuple. Accepter enfin d'être l'Élue de son propre destin.

 

Ce roman est le 2e titre de la nouvelle collection "R" des Éditions Robert Laffont pour la jeunesse et les jeunes adultes. Collection fort prometteuse, avec plusieurs titres à venir. J'ai le privilège de recevoir et lire les premiers titres de la collection. Je partagerai ces découvertes avec vous au fur et à mesure des parutions.

La fille de Braises et de Ronces est le premier tome d'une trilogie mais pour celles (et ceux) qui n'adhère pas à cette mode des séries, on peut aisément lire que ce tome-ci. Il est complet et se suffit à lui seul. C'est un roman d'héroic fantasy, genre que je me plais de plus en plus. Moi qui, il y a à peine un an, redoutais ce genre! J'imagine que la littérature jeune adulte y est pour beaucoup. Sur plusieurs points, le roman m'a rappelé la trilogie Azilis de Valérie Guinot (que j'ai ADORÉ, d'ailleurs).

Ce qui m'a accroché dans le roman, c'est le personnage d'Elisa. Malgré qu'elle soit une Princesse, c'est une héroïne ordinaire, fragile, innocente, obèse, maladroite, pas très jolie, mais terriblement attachante. Le comble, elle est mariée de force Roi de Joya d'Arena. Mais ce qui la distingue des autres filles, c'est qu'elle est prédisposée à un avenir extraordinaire. Elle est l'Élue. Mais d'un côté, elle ne sait pas ce que le "Destin" attend d'elle, elle se pose beaucoup de questions et a peu de réponses. Bref, elle a tout de l'adolescente d'aujourd'hui. C'est un très beau personnage, je suis certaine que plusieurs jeunes filles vont s'identifier à elle. 

Elisa vit toutes sortes d'aventures - et de l'action, ce n'est pas ce qui manque dans ce roman! - et on prend plaisir à la suivre dans ses péripéties et à la voir réagir dans les différentes situations qui se présente à elle. On la voit grandir et changer tout au long du récit. J'ai hâte de voir comment elle évoluera dans le prochain tome.  

Ce qui m'a un peu agacée, c'est la traduction. Je trouve que parfois, c'est un peu trop simple. Ce n'est pas obligé d'être facile parce que c'est le la littérature "jeunes adultes".  Je crois que ces lecteurs méritent une traduction mieux peaufinée et un style plus léché. 

De plus, je crois que certaines situations vécues par les personnages auraient pu être plus approfondies. Mais ne chipotons pas sur les détails, pour un premier roman, c'est franchement réussi.  

Une jolie lecture!

7.5/10


 La fille de Braises et de Ronces, Rae Carson,  Robert Laffont, 2012, 401p.


épée


Posté par aBeiLLe_ à 00:04 - - Commentaires [5] - Permalien [#]