vendredi 24 août

Si c'était à refaire - Marc Levy

levyPrésentation de l'éditeur:

Andrew Stilman, grand reporter au New York Times, vient de se marier. Le 9 juillet 2012 au matin, il court le long de l’Hudson River quand il est soudainement agressé. Une douleur fulgurante lui transperce le dos, il s’effondre dans une mare de sang. Andrew reprend connaissance le 7 mai 2012... Deux mois plus tôt, deux mois avant son mariage. À compter de cette minute, il a soixante jours pour découvrir son assassin, soixante jours pour déjouer le destin. De New York à Buenos Aires, il est précipité dans un engrenage vertigineux. Une course contre la montre, entre suspense et passion, jusqu’au dénouement… à couper le souffle.

 

Je vous l'ai déjà dit ici, j'adore les livres audio, particulièrement ceux des Éditions Audiolib. Leur collection est tout simplement extra! Alors, quand on m'a proposé de recevoir le dernier Levy en échange d'un billet sur mon blog, je n'ai pas hésité un seul instant!

De plus, je n'ai JAMAIS lu Levy. Étant curieuse de nature, j'ai eu envie de voir par moi-même ce qui fait tant jaser! Je ne suis pas du genre à honnir un auteur parce que "populaire". Je lis, j'aime ou j'aime pas, point. Que l'auteur soit populaire, riche, prolifique, je m'en fout un peu - beaucoup. 

Et là, j'ai bien aimé! Tout les préjugés que j'ai pu entendre sur cet auteur... pfuiii, je vois pas pourquoi on en fait tout un plat. Oui, ce n'est pas de la "grande" littérature (je ne crois pas que ce soit le but de M. Levy) mais c'est divertissant.Et moi, quand je lis un roman, l'important c'est que j'ai du plaisir!

J'ai trouvé l'histoire assez bien menée. J'ai beaucoup aimé le côté historique du roman, j'ai découvert un pan du régime Argentin pendant la guerre civile dans les années 70 que je ne connaissais pas. Ça m'a donné envie d'aller plus loin dans la découverte de ce pays fascinant. 

Andrew est un personnage intéressant, ni tout noir, ni tout blanc. Il m'a rappelé les personnages de Nick Hornby, un type un peu paumé, qui se prend un peu pour le nombril du monde. Pas du tout le personnage plat et sans relief que je m'attendais à découvrir! Bon point!

De plus, c'est un roman qui se lit parfaitement en "audio". À aucun moment je n'ai perdu le fil de l'histoire. C'est peut-être dû à l'envoûtante voix de Michelangelo Marchese. ;o)

Je retenterai bien Levy! Ça tombe bien, j'ai Les enfants de la liberté sur ma PAL (en audio en plus!)

7.5/10

 

Si c'était à refaire, Marc Levy, Lu par Michelangelo Marchese, Audiolib, 2012

 

beeverte

 

 

Posté par aBeiLLe_ à 01:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


lundi 24 janvier

Le goût des pépins de pomme - Katharina Hagena

Hagena "j’en déduisais que l’oubli n’est pas seulement une forme du souvenir, mais que le souvenir est aussi une forme de l’oubli"

Présentation de l'éditeur:

À la mort de Bertha, ses trois filles et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur propriété de famille, à Bootshaven, dans le nord de l’Allemagne, pour la lecture du testament. À sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours si elle va la garder ou la mettre en vente.

Bibliothécaire à Fribourg, elle n’envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais à mesure qu’elle redécouvre chaque pièce de la maison, chaque parcelle du beau jardin qui l’entoure, ses souvenirs resurgissent, reconstituant l’histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais surtout dramatique, de trois générations de femmes.

La voix de Cachou Kirsch épouse avec subtilité la gamme des émotions de la narratrice, happée par l’étrange nostalgie distillée par le passé.

.

Je suis une habituée des livres audio et particulièrement ceux des éditions Audiolib (dont j'adore le catalogue!), alors quand Blog-O-Book a proposé un partenariat avec eux je me suis inscrite sans tarder. Nous avions le droit de choisir n’importe quel titre dans leur catalogue et j’ai choisi celui-ci parce que le roman était sur ma LAL. J’aurais dû y regarder deux fois avant de choisir ce livre parce qu’en plus d’avoir un délai pour l’écouter (quand même assez court compte-tenu que le livre est arrivé près de 3 semaines plus tard, tout juste avant Noël…) ce livre audio est d’une durée de 7h30 ! C’est long ! Tout ça pour dire que je suis en retard pour publier ce billet et je m’en excuse auprès de BoB et de l’éditeur.

Petite nouveauté pour moi, c’était la première fois que j’écoutais un livre audio raconté par une narratrice féminine. J’ai adoré me laisser porter par la douce voix mélodieuse de Cachou Kirsch. Dès les premières phrases, on plonge au cœur d’une saga familiale ayant pour thèmes les souvenirs et l’oubli avec comme fil conducteur la mort de la grand-mère Bertha, suite à la maladie d’Alzheimer. Iris, la petite-fille, nous raconte au moyen de souvenirs, trois générations de femmes Lünschen sans pourtant mettre de côté les hommes de la famille. Il y a beaucoup de tendresse et de chaleur dans ces souvenirs. Beaucoup de mystère et de mélancolie aussi.

Le goût des pépins de pomme est un roman foisonnant, avec beaucoup de personnages, des longues descriptions de l’environnement, des jardins, et il y a énormément de retours en arrière. Tout ça pour dire que je me suis ennuyée du format papier. Il m’arrivait parfois de perdre le fil et ce n’est pas évident de revenir en arrière pour réécouter certains passages. De plus les chapitres durent en moyenne de 15 à 20 minutes, alors il est très difficile de fragmenter la lecture.

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé ce roman, mais je crois que j’aurais mieux apprécié le découvrir en format papier, ou au mieux, avoir un exemplaire papier en main pour me laisser bercer par la belle voix de Cachou Kirsch tout en pouvant mieux suivre le déroulement de l’histoire.

8/10

Un grand merci à Blog_o_Book et aux éditions audiolib pour cette découverte.

Le goût des pépins de pomme, Katharina Hagena, Audiolib, 2010, 7h30

Posté par aBeiLLe_ à 09:25 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

mardi 05 mai

Mal de pierres - Milena Agus

mal_de_pierres4e couverture:

Au centre, l’héroïne, jeune sarde étrange « aux longs cheveux noirs et aux yeux immenses ». Toujours en décalage, toujours à contretemps, toujours à côté de sa propre vie… À l’arrière-plan, les personnages secondaires, peints avec une touche d’une extraordinaire finesse : le mari, épousé par raison pendant la Seconde Guerre, sensuel taciturne ; le Rescapé, à l’empreinte indélébile ; enfin, la petite-fille, narratrice de cette histoire, la seule qui permettra à l’héroïne de se révéler dans sa vérité. Mais sait-on jamais tout de quelqu’un, aussi proche soit-il…

.

J’aime beaucoup écouter des livres audio, c’est mon petit plaisir lors de mes trop longs trajets solitaires en voiture. J’ai une nette préférence pour les courts récits, qui peuvent s’écouter en un seul et même trajet. Je suis donc très bien tombé avec ce magnifique roman de Milena Agus, une histoire sobre et mélancolique. Je crois que la voix et la façon de raconter l’histoire y est pour beaucoup. Je lève mon chapeau à Sandrine Willems qui donne vie à ce roman, elle en fait une lecture très agréable. Une belle découverte à se procurer chez Audiolib. Ils ont une très belle collection et de plus en plus de choix!

8/10

.

Mal de pierres, Milena Agus, lu par Sandrine Willems, Éditions Liana Levi, Audiolib, 2008, Durée 2h50

Posté par aBeiLLe_ à 10:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]