mardi 10 mai

En ce moment...

Je lis:

Palma

La 4e de couverture m'a tout de suite accrochée: "Londres, 1896..." mais jusqu'à maintenant, je suis un peu déçue.

 

 

 

 

 

 

Je regarde:

castle

 

 

 

 

 

Pour les beaux yeux de :

nathan_250x300

Quel charme et quel humour!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

et ça c'est la faute de Fashion qui en parlait juste ici ... Je visionne en ce moment la saison 3 sur ABC, jouissif!!!

J'écoute:

PascalePicardBand

Tout frais sorti, et aussi bon sinon meilleur que le 1er!!!

 

 

 

 

 

 

line_bee2

Posté par aBeiLLe_ à 00:01 - - Commentaires [13] - Permalien [#]


lundi 09 mai

Surprise!!!!!!!!!

boujour_toi

Eh non, vous ne rêvez pas, vous êtes bien sur le blog d'aBeiLLe!

Je sors enfin de mon hibernation, j'ai épuisé toutes mes réserves de graisse, hahaha! :o)

Trêve de plaisanteries, je suis allée bruncher dimanche avec Karine:) et Pimpi (love you les filles! et JB aussi ;oD ) et elles m'ont donné envie de redonner vie à cet espace. Je m'ennuie de discuter bouquins (et pas que) avec vous!

Alors voilà,

À tout bientôt!

Bizz bizz bizz

abeille_a_plus

Posté par aBeiLLe_ à 21:35 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

dimanche 13 mars

L'homme de Kaboul - Cédric Bannel

Kaboul

Présentation de l'éditeur:

 

Quand Oussama Kandar, chef de la brigade criminelle de Kaboul, ancien héros de guerre contre les Russes et les talibans, découvre le cadavre de Wali Wadi, il n’imagine pas déclencher l’une de ces séries de minuscules événements qui se terminent en raz de marée. D'après Oussama, l’homme qui gît au milieu de son magnifique salon, une balle dans la tête, ne peut en aucun cas s’être suicidé, comme l’affirme le ministre de la Sécurité. Profondément intègre, opposé à la corruption qui gangrène son pays, Oussama croit en la justice. Par fidélité à ses principes, il refuse de classer l’affaire. Au contraire, en compagnie de ses fidèles adjoints, il s’acharne à remonter les pistes, à exhumer les vérités travesties. Dès lors, il est l’homme à abattre. Une aide inespérée lui vient d’un étrange personnage, mollah Bakir, un taliban sorti d’Oxford sans doute plus dangereux qu’il n’en a l’air.

 

À l’autre bout du monde, en Suisse, le jeune Nick, analyste dans les services secrets, est lancé sur la piste d’un fugitif, dirigeant d’une entreprise très opaque aux ramifications internationales. L’homme s’est volatilisé avec un rapport secret qui paraît affoler plusieurs gouvernements. Quand il comprend que son organisation assassine des innocents dans sa quête désespérée pour retrouver le fugitif, Nick se révolte. Il découvre les sanglantes tentatives d’élimination dont a été victime, à Kaboul, un certain commissaire Oussama Kandar.

 

Oussama l’Afghan, Nick le Suisse et Bakir le mollah : ce trio improbable se retrouve dans les hautes montagnes d’Afghanistan, en des lieux sauvages contrôlés par des hommes qui tuent au nom de Dieu. Là se terre sans doute l’homme qui connaît la vérité. Là est caché le rapport recherché par tous. Mais choisiront-ils de révéler au monde ce qu’ils apprendront ? Ou accepteront-ils de se taire au nom d’intérêts supérieurs ?

 

 

 

À la fin du mois de janvier j'ai été approchée par CanalBlog pour participer à un partenariat/concours un peu spécial en collaboration avec les Éditions Robert Laffont. Il s'agissait de recevoir en avant-première les épreuves du nouveau thriller de Cédric Bannel, L'homme de Kaboul et d'en faire un billet sur mon blog pour tenter de gagner 5 livres de mon choix parmi une liste d'ouvrages (liste de titres très intéressants soit dit en passant!) venant des éditions Robert Laffont et un exemplaire de L'homme de Kaboul dédicacé par l'auteur. Un offre bien alléchante que je me suis empressée d'accepter.

 

Alors, qu'en est-il de mon avis sur l'histoire de cet Afghan incorruptible et de ce Suisse qui n'a pas froid aux yeux? Je ne vous referai pas un résumé de l'intrigue, je trouve la présentation de l'éditeur tout à fait complète et pertinente.

En ouvrantL'homme de Kaboul, je pénétrais en terrain inconnu. Je ne connaissais de l'Afghanistan que très peu de chose, je n'aurais pas su dire avec certitude où le pays se situait sur le globe, je savais que c'était "par là-bas" en pointant vaguement le Moyen-Orient, c'est tout dire! J'ai trouvé le contexte géographie intéressant, enrichissant. J'ai appris plus sur ce pays en mois de 400 pages qu'en regardant les bulletins de nouvelles des 10 dernières années! L'auteur n'a pas lésiné sur les recherches en vue de la préparation de son roman, ce dernier très bien documenté et facile d'approche pour les non-initiés. Mais attention, le tout n'est pas présenté de façon à étaler ses connaissances, c'est fait tout en finesse et là réside le talent de l'auteur. L'Afghanistan est un pays aussi complexe que fascinant et Cédric Bannel, entre les phrase bien tournée, un style fluide et rythmé, une intrigue intense, complexe et bien ficelée, nous a imaginé une histoire crédible aussi terrible que captivante. Un thriller d'espionnage de qualité à ne pas manquer!

 

 

9/10

 

 

Visitez le blog du livre où se trouve tous les avis des participants au concours ainsi que des infos sur le roman.  

 

 

Je remercie chaleureusement canalblogCanalBlog et RLaffont pour cette découverte.  

 

 

 

L'homme de Kaboul, Cédric Bannel, Ed. Robert Laffont, 2011, 397p.

 

abeille

Posté par aBeiLLe_ à 14:14 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

jeudi 03 février

Marina - Carlos Ruiz Zafón

Marina "Nous ne nous souvenons que de ce qui n’est jamais arrivé…"

4e couverture:

Dans la Barcelone des années 1980, Óscar, quinze ans, a l'habitude de fuir le pensionnat où il est interne. Au cours de l'une de ses escapades, il fait la connaissance de Marina. Fascinée par l'énigme d'une tombe anonyme, Marina entraîne son jeune compagnon dans un cimetière oublié de tous. Qui est la femme venant s'y recueillir? Et que signifie le papillon noir qui surplombe la pierre tombale? S'égarant dans les entrailles d'une terrifiante cité souterraine, s'enfonçant dans les coulisses d'un inquiétant théâtre désaffecté, Óscar et Marina réveillent les protagonistes d'une tragédie vieille de plusieurs décennies.

L’an dernier, j’ai eu un immense coup de cœur pour L’Ombre du vent du même auteur. Un coup de cœur comme il en arrive rarement dans une vie de lectrice. Quand Blog-O-Book a proposé un partenariat avec les Éditions Robert Laffont, je m’y suis inscrite et j’espérais très fort être une de celles qui recevraient un exemplaire de Marina. Je ne vous dis pas mon bonheur quand j’ai su que j’avais été retenue !

Dès que j’ai reçu le roman, j’ai laissé tout en plan et je m’y suis plongée, pour en ressortir quelques heures plus tard avec une seule envie, lire un roman de Carlos Ruiz Zafón dans sa langue d’origine, en espagnol, même si je n’ai qu’une base en espagnol et que je ne comprends pas la moitié de cette langue ! J’aimerais vraiment découvrir la poésie de cet auteur dans sa version originale. Qu’est ce que ça doit être beau !! Parce que franchement, la traduction française de ses romans, c’est du bonbon !

L’histoire maintenant, j’ai aimé mais sans ressentir d’aussi fortes émotions que lors de ma découverte de L’Ombre du vent. J’ai été un peu déstabilisé par le côté fantastique et cauchemardesque du récit, à la fin surtout qui un peu est tirée par les cheveux.

On rencontre dans Marina des personnages attachants et fascinants. Le mystère entourant Marina et son père Germán, leur histoire tragique m’a beaucoup émue. J’ai aimé suivre la quête d’Óscar et de Marina à travers les rues de la vieille ville de Barcelone (Je rêve de visiter Barcelone maintenant !). L’ambiance du roman est sombre et glauque, on ressent réellement l’atmosphère brumeuse de la ville et de la vieille maison gothique de Germán et Marina qui devient le refuge d’Óscar. Cette ambiance est selon moi le point fort du roman et c’est ce qui me plait dans les romans de Zafón.

En bout de ligne, un roman étrange mais une lecture très plaisante.

8.5/10

Une phrase qui m’a marquée :

« Peindre, c’est écrire avec la lumière. » p.70

.

Merci à Blog_o_Book et aux RobertLaffont pour la découverte.

.

Marina, Carlos Ruiz Zafón, Éd.Robert Laffont, 2011, 303p.

.

.

bee_argent3

Posté par aBeiLLe_ à 00:03 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

lundi 24 janvier

Le goût des pépins de pomme - Katharina Hagena

Hagena "j’en déduisais que l’oubli n’est pas seulement une forme du souvenir, mais que le souvenir est aussi une forme de l’oubli"

Présentation de l'éditeur:

À la mort de Bertha, ses trois filles et sa petite-fille, Iris, la narratrice, se retrouvent dans leur propriété de famille, à Bootshaven, dans le nord de l’Allemagne, pour la lecture du testament. À sa grande surprise, Iris hérite de la maison et doit décider en quelques jours si elle va la garder ou la mettre en vente.

Bibliothécaire à Fribourg, elle n’envisage pas, dans un premier temps, de la conserver. Mais à mesure qu’elle redécouvre chaque pièce de la maison, chaque parcelle du beau jardin qui l’entoure, ses souvenirs resurgissent, reconstituant l’histoire émouvante, parfois rocambolesque, mais surtout dramatique, de trois générations de femmes.

La voix de Cachou Kirsch épouse avec subtilité la gamme des émotions de la narratrice, happée par l’étrange nostalgie distillée par le passé.

.

Je suis une habituée des livres audio et particulièrement ceux des éditions Audiolib (dont j'adore le catalogue!), alors quand Blog-O-Book a proposé un partenariat avec eux je me suis inscrite sans tarder. Nous avions le droit de choisir n’importe quel titre dans leur catalogue et j’ai choisi celui-ci parce que le roman était sur ma LAL. J’aurais dû y regarder deux fois avant de choisir ce livre parce qu’en plus d’avoir un délai pour l’écouter (quand même assez court compte-tenu que le livre est arrivé près de 3 semaines plus tard, tout juste avant Noël…) ce livre audio est d’une durée de 7h30 ! C’est long ! Tout ça pour dire que je suis en retard pour publier ce billet et je m’en excuse auprès de BoB et de l’éditeur.

Petite nouveauté pour moi, c’était la première fois que j’écoutais un livre audio raconté par une narratrice féminine. J’ai adoré me laisser porter par la douce voix mélodieuse de Cachou Kirsch. Dès les premières phrases, on plonge au cœur d’une saga familiale ayant pour thèmes les souvenirs et l’oubli avec comme fil conducteur la mort de la grand-mère Bertha, suite à la maladie d’Alzheimer. Iris, la petite-fille, nous raconte au moyen de souvenirs, trois générations de femmes Lünschen sans pourtant mettre de côté les hommes de la famille. Il y a beaucoup de tendresse et de chaleur dans ces souvenirs. Beaucoup de mystère et de mélancolie aussi.

Le goût des pépins de pomme est un roman foisonnant, avec beaucoup de personnages, des longues descriptions de l’environnement, des jardins, et il y a énormément de retours en arrière. Tout ça pour dire que je me suis ennuyée du format papier. Il m’arrivait parfois de perdre le fil et ce n’est pas évident de revenir en arrière pour réécouter certains passages. De plus les chapitres durent en moyenne de 15 à 20 minutes, alors il est très difficile de fragmenter la lecture.

Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé ce roman, mais je crois que j’aurais mieux apprécié le découvrir en format papier, ou au mieux, avoir un exemplaire papier en main pour me laisser bercer par la belle voix de Cachou Kirsch tout en pouvant mieux suivre le déroulement de l’histoire.

8/10

Un grand merci à Blog_o_Book et aux éditions audiolib pour cette découverte.

Le goût des pépins de pomme, Katharina Hagena, Audiolib, 2010, 7h30

Posté par aBeiLLe_ à 09:25 - - Commentaires [20] - Permalien [#]


vendredi 07 janvier

Objectif PAL - Mise à jour

objectif_PAL

L'an dernier, antigone à mis au point le défi Objectif PAL. Elle a entraîné plusieurs blogueuses dans son sillage et j'ai joyeusement emboîté le pas. Depuis, j'ai pris la résolution de faire baisser ma gigantesque PAL. J'ai fait une petite liste des livres que j'ai lu et qui sont issus de ma PAL. Cliquez pour voir les billets! :o)

***

-1 : Le maître des illusions - Donna Tartt

-2 : Une vie inachevée - Mark Spragg

-3 : La mort d'un lac - Arthur Upfield

-4 : Les invités de l'île - Vonne van der Meer

-5 : Comme un roman - Daniel Pennac

-6: Un minuscule inventaire - Jean-Philippe Blondel

-7: Seul le silence - R.J. Ellory

-8: Comment je suis devenu stupide - Martin Page

-9: Le coeur cousu - Carole Martinez

-10: Jane Eyre - Charlotte Brontë

-11: L'Écume des jours - Boris Vian

-12: Fried Green Tomatoes at the Whistle Stop Cafe - Fannie Flagg

-13: Attentat - Amélie Nothomb

-14: Le lion - Joseph Kessel

-15: Du bout des doigts - Sarah Waters

-16: Dix Petits Nègres - Agatha Christie

-17: Le Guérisseur - Inger Ash Wolfe

-18: Fascination - Stephenie Meyer

-19: Tentation - Stephenie Meyer

-20: Hésitation - Stephenie Meyer

-21: Révélation - Stephenie Meyer

-22: Hunger Games - Suzanne Collins

-23: Marie-Betty - Cyril Deydier

-24: La nuit aux mille et un amants - Miranda Clarke

-25: Le canapé rouge - Michèle Lesbre

-26: Le Livre des choses perdues - John Connolly

-27: La voix - Arnaldur Indridason

-28: L'anneau de Moebius - Franck Thilliez

-29: Les Lieux sombres - Gillian Flynn

-30: La vie d'une autre - Frédérique Deghelt

-31: Chagrin d'école - Daniel Pennac

-32: Ma vie est tout à fait fascinante - Pénélope Bagieu

-33: Replay - Ken Grimwood

-34: L'Ombre du vent - Carlos Ruiz Zafon

-35: La Saga des émigrants T1: Au pays - Vilhelm Moberg

-36: Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates - Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

-37: Grâce et dénuement - Alice Ferney

-38: Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Harper Lee

-39: Le temps n'est rien - Audrey Niffenegger

-40: L'héritage de tata Lucie - Philippe Saimbert

-41: Mon dicton du jour (ou presque) - Emma Chedid

-42: Un cri d'amour au centre du monde - Kyoichi Katayama

-43: Ciels de foudre - C.J. Box

-44: Poussière d'os - Simon Beckett

-45: Mes alliances - Elizabeth Gilbert

-46: Morsure - Kelley Armstrong

-47: Polaroïds - Sophie Létourneau

-48: Je suis l'Homme le plus beau du monde - Cyril Massarotto

-49: Éparpillé - Benoit Roberge

-50: Échecs et maths - Anne Bonhomme

En 2010, j'ai lu beaucoup (énormément) de romans pour lesquels je n'ai pas - encore - écrit de billet, ça viendra! Plusieurs de ces romans provenaient de ma PAL! Je vais ajouter les titres à cette liste et faire les liens lorsqu'ils seront publiés.

-51: Le goût des pépins de pomme - Katharina Hagena

-52: Marina - Carlos Ruiz Zafón 

-53: Lemmer l'invisible - Deon Meyer

-54: Fakirs - Antonin Varenne

-55: Obsession - Catherine Kalengula

-56: Travail soigné - Pierre Lemaitre

-57: La saga des émigrants Tome 2: La traversée - Vilhelm Moberg

-58: La maison aux esprits - Isabel Allende

-59: Montana 1948 - Larry Watson

-60: La prime - Janet Evanovich

-61: Les aventures de Johny Jane - Cyril Deydier

-62: Sur la plage de Chesil - Ian McEwan

-63: Le sang du temps - Maxime Chattam

-64: L'enchanteur et illustrissime gâteau café-café d'Irina Sasson - Joëlle Tiano

-65: Robe de marié - Pierre Lemaitre

-66: Chasseuse de la nuit Tome 1: Au bord de la tombe - Jeaniene Frost

-67: Petite bombe noire - Christopher Brookmyre

-68: Triste Flic - Hugo Hamilton

beebooks2

Posté par aBeiLLe_ à 03:00 - - Commentaires [46] - Permalien [#]

jeudi 06 janvier

Une chanson...

Cette chanson me donne des frissons...

On va s'aimer encore - Vincent Vallières

Quand on verra dans le miroir nos faces ridées pleines d'histoires

Quand on en aura moins devant qu'on en a maintenant

Quand on aura enfin du temps et qu'on vivra tranquillement

Quand la maison sera payée et qu'il restera plus rien qu'a s'aimer

On va s'aimer encore, au travers des doutes, des travers de la route et de plus en plus fort

On va s'aimer encore, au travers des bons coups, au travers des déboires

À la vie, à la mort on va s'aimer encore

.

Quand nos enfants vont partir, qu'on les aura vu grandir

Quand ce sera leurs tour de choisir, leurs tour de bâtir

Quand nos têtes seront blanches, qu'on aura de l'expérience

Quand plus personne va nous attendre, qu'il restera plus rien qu'a s'éprendre

On va s'aimer encore, au travers des doutes, des travers de la route et de plus en plus fort

On va s'aimer encore, au travers des bons coups, au travers des déboires

À  la vie, à la mort on va s'aimer encore

Quand les temps auront changés, qu'on sera complètement démodés

Quand toutes les bombes auront sautées, que la paix sera là pour rester

Quand sans boussole sans plan, on partira au gré du vent

Quand on lèvera les voiles devenues de la poussière d'étoiles

On va s'aimer encore, après nos bons coups, après nos déboires et de plus en plus fort

On va s'aimer encore, au bout de nos doutes, au bout de la route, au delà de la mort

On va s'aimer encore, au bout du doute, au bout de la route, au delà mort

On va s'aimer ...

love_you_bee

Posté par aBeiLLe_ à 03:33 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

samedi 01 janvier

glitter_new_year

bee_drink

Posté par aBeiLLe_ à 00:01 - - Commentaires [38] - Permalien [#]

jeudi 30 décembre

Swap au long cours - Final part!

Avec quelques plusieurs jours de retard, je prends une petite minute pour vous montrer les photos du dernier colis que Lucie m'a envoyé pour le Swap au long cours organisé par Bladelor.

IMGP8023

Les jolis paquets argentés!

IMGP8026

Le colis comprenait:

- Des tonnes de papillottes, Mmmmmm!

- Des serviettes de table trop jolies,

- Du thé blanc de Noël de chez Dammam, il est tout délicat!

- Un trop chouette mug (pour boire mon thé!),

- Un petit Papa Noël pour accrocher au sapin,

- La vierge froide et autres racontars de Jorn Riel

- Ce doux pays de Âke Edwardson

- Le Demi-Frère de Lars Saabye Christensen

- Le lièvre de Vatanen d'Arto Paasilinna

Un GROS merci à mon extraordinaire binômette que j'adore! Lucie, tu as fait mouche encore une fois!

Et merci à la superorganisatricedelamortquitue Bladelor!

Psiiiiiiiit, on a tellement eu de plaisir Lucie et moi qu'on a décidé de reconduire le swap pour une autre année! Youpppppppiiiiiii!

Comme d'habitude, mon colis n'est pas encore arrivé à destination... Même si parti depuis très longtemps... Je n'arrive pas à comprendre pourquoi on paie siiiii cher si on a un service de merde! Non mais c'est une honte!

Posté par aBeiLLe_ à 16:30 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

samedi 25 décembre

I wish you a...

bee_christmas13

Un petit mot en passant pour vous souhaiter une très Joyeux Noël! Profitez bien de votre week-end et entourez vous de l'amour de vos proches!

christmas_bee15

J'espère que vous avez été sage cette année et que le Père Noël a été généreux et vous a offert plein de beaux cadeaux!

Tout plein de Bizzzzz au miel...

mini6houx_linehoux_linemini6_2

Posté par aBeiLLe_ à 13:32 - - Commentaires [23] - Permalien [#]