Cercle_litt_raireObjectif_PAL4e couverture:

Janvier 1946. Tandis que Londres se relève douloureusement de la guerre, Juliet, jeune écrivain, cherche un sujet pour son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre un monde insoupçonné, délicieusement excentrique ; celui d'un club de lecture au nom étrange inventé pour tromper l'occupant allemand : le «Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates». De lettre en lettre, Juliet découvre l'histoire d'une petite communauté débordante de charme, d'humour, d'humanité. Et puis vient le jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey ...

Je devais publier ce billet pour la lecture commune du 16 avril mais je n'avais ni l'envie, ni le temps d'écrire un billet. J'espère que mes partenaires de LC me pardonneront… Le pire c'est qu'il est lu depuis quelques semaines, mais ne vous inquiétez pas, il est encore tout frais dans ma mémoire (j'ai très peu lu depuis que je l'ai terminé!).

Tout d'abord, j'ai envie de vous avouer que le roman épistolaire, ce n'est pas du tout mon genre. C'est rare que j'aime cette façon de raconter une histoire (par exemple, je n'ai pas aimé 84 Charing Cross Road d'Helene Hanff) Mais tous les beaux billets que j'ai lu sur Le cercle… m'ont intrigué, je me suis laissé tentée et bien m'en a pris!

J'ai beaucoup aimé! Même que j'ai TOUT aimé! Les personnages (et il y en a plusieurs!), sont tous plus délicieux les uns que les autres. Une histoire tendre, amusante, parfois triste (mais qui ne tourne jamais au mélo) qui nous transporte, le temps de quelques heures sur l'île de Guernesey qui se relève difficilement de la Deuxième Guerre. En fermant le livre je n'ai eu qu'une seule envie, visiter cette charmante île!

9.5/10

.

Mes compagnons pour cette lecture commune: Canel, Mélopée, Liza Lou, Marie L, Géraldine et Maijo.

.

Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, Mary Ann Shaffer & Annie Barrows, NiL, 2009, 390p.

.

.

beemail