fin_des_myst_res

4e couverture:

Ariel Manto n'en crois pas ses yeux quand elle tombe sur un exemplaire de La Fin des Mystères dans une librairie d'occasion. Elle connaît bien son auteur, un étrange scientifique victorien, et sait que ce livre est supposé être introuvable... et maudit. L'ouvrage en sa possession, Ariel se retrouve propulsée dans une aventure mêlant foi, physique quantique, amour, mort et tout ce qu'il advient quand on les mélange de façon imprudente.

Ce roman m'a presque occasionné une panne de lecture. J'aurais du me méfier en lisant la 4e de couverture..."physique quantique" ça aurait du me mettre la puce à l'oreille, mais je suis incapable d'abandonner un livre, alors je me suis forcée à le continuer, et je suis passée à travers! C'est pas que c'est mauvais, mais pas du tout mon genre de lecture. C'est un roman de "science fiction" et ce n'est pas du tout ma tasse de thé! Ça parle de science et de 4e dimension et ça ne ma pas accroché du tout...

4.5/10

Extrait:

"Après ça, j'avais abandonné le sexe pour aller tous les jours à la bibliothèque, à vélo. C'est là que j'ai pris l'habitude de mes orgies de lecture. C'est chose plutôt facile quand on passe chaque jour des heures entouré de davantage de livres qu'on ne pourra jamais en lire. On en commence un, puis on se laisse distraire par l'idée qu'on pourrait tout aussi bien en avoir choisi un autre. à la fin de la journée, on en a feuilleté deux, entamé quatre, et lu la fin d'environ sept. On peut ainsi parcourir toute une bibliothèque sans avoir terminé à proprement parler un seul ouvrage. Pourtant, j'allais jusqu'au bout des romans. Mais je n'étais pas une de ces gamines qui lisent Tolstoï. Je lisais le genre de livres pour adulte qu'on ne vous laissais pas emprunter." p.55,56

La fin des mystères, Scarlett Thomas, Éd. Anne Carrière, 2008, 489p.