Zulu4e couverture:

Enfant, Ali Neuman a fui le bantoustan du KwaZulu pour échapper aux milices de l'Inkatha, en guerre contre l'ANC, alors clandestine. Même sa mère, seule rescapée de la famille, ne sait pas ce qu'elles lui ont fait… Aujourd'hui chef de la police criminelle de Cape Town, vitrine de l'Afrique du Sud, Neuman doit composer avec deux fléaux majeurs: la violence et le sida, dont le pays, première démocratie d'Afrique, bat tous les records.

Les choses s'enveniment lorsqu'on retrouve la fille d'un ancien champion du monde de rugby cruellement assassinée dans le jardin botanique de Kirstenbosch. Une drogue à la composition inconnue semble être la cause du massacre. Neuman qui, suite à l'agression de sa mère, enquête en parallèle dans les townships, envoie son bras droit, Brian Epkeen, et le jeune Fletcher sur la piste du tueur, sans savoir où ils mettent les pieds… Si l'apartheid a disparu de la scène politique, de vieux ennemis agissent toujours dans l'ombre de la réconciliation nationale…

Ce que je connais de l'Afrique se résume aux émissions pub-télé de Vision-Mondiale. C'est sur que, comme tout le monde, j'ai entendu parler de l'apartheid mais sans jamais vraiment savoir de quoi il en retournait. La lecture de ce roman de Caryl Férey m'a ouvert les yeux sur ce pays de misère, de maladie et de violence. Jamais lu un roman policier si bien écrit. Mais, je vais vous avouer bien franchement, je suis totalement incapable de parler de cette histoire tellement elle m'a retournée. C'est une véritable claque au visage, une prise de conscience énorme vis-à-vis ce pays corrompu jusqu'à la moelle où l'horreur et la mort sont le pain quotidien… Lisez-le!

9.5/10

Extraits:

"Les oiseaux tiraient des diagonales impossibles entre les angles de la falaise; ils piquaient vers l'océan, s'inventaient des suicides, revenaient, à tire-d'aile…" p.15

"À force de ruminer sa féminité sur les champs masculins, sa part muselée avait resurgi, volcanique: violences vaines, amours et désillusions telluriques, Zina avait jeté son cœur du haut d'un pont il y a longtemps et attendait qu'une petite fille vienne le ramasser – elle, toujours." p. 274

Zulu a obtenu plusieurs prix amplement mérités, entre autre: Le Grand Prix de littérature policière 2008 et Le Grand Prix des lectrice de Elle 2009 catégorie policier.

Les avis d'Amanda Meyre, de Catherine et de Tiphanya.

.

Zulu, Caryl Férey, Gallimard, 2008, 392p.

.

abeille_presque_vraie