Objectif_PAL

Flynn

4e couverture:

Début des années 1980. Libby Day a sept ans lorsque sa mère et ses deux sœurs sont assassinées dans leur ferme familiale. Rescapée par miracle, la petite fille désigne le meurtrier à la police, son frère Ben, âgé de 15 ans. Ce fait divers émeut tout le pays, et la jeune Libby devient un symbole de l’innocence bafouée.

Vingt-cinq ans plus tard, alors que son frère est toujours derrière les barreaux, Libby, qui ne s’est jamais remise du drame, souffre de dépression chronique. Encouragée par une association d’un type très particulier, elle accepte pour la première fois de revisiter les lieux sombres de son passé. C’est là, dans un Middle West désolé, dévasté par la crise économique et sociale, qu’une vérité inimaginable commence à émerger. Et Libby n’aura pas d’autre choix pour se reconstruire, et peut-être enfin recommencer à vivre, que de faire toute la lumière sur l’affaire, quelles qu’en soient les conséquences.

J'attendais beaucoup de ce roman, mais malheureusement, il n'a pas été à la hauteur de mes espérances. Je l'ai trouvé très lent, même long. La fin est expédiée en 4e vitesse, comme pour se débarrasser et je dois avouer la grande déception que j'ai eu en fermant le livre. Pourtant ça avait bien commencé. Côté visuel, la couverture est vraiment très belle et approprié à l'histoire. Pour le contenu, j'ai apprécié la narration à 3 voix qui jongle entre les événements passé et le présent. J'ai aimé l'idée de base de la recherche du "vrai" coupable, qui n'est pas une enquête en bonne et due forme, cette originalité m'a beaucoup plu. Mais j'ai trouvé certains passages très durs, très laids, pénibles même. Pourtant, en frais de polars et thrillers, j'en ai vu d'autres! Peut-être le fait que les victimes (les morts et ceux qui sont encore là…) soient des enfants, c'est trop horrible pour moi. J'ai eu de la difficulté à avoir de la sympathie pour les personnages, ils ne sont pas tous méchants, mais cachent tous une part d'ombre, un côté sombre qui m'ont empêché d'éprouver de la compassion pour eux. Une petite déception…

6/10

.

Les Lieux sombres, Gillian Flynn, Sonatine, 2010, 482p.

.

Je remercie  Blog_o_Book et SonatineEditionsLog de m'avoir permis de découvrir ce roman.

.

.

.

bee15