Kaboul

Présentation de l'éditeur:

 

Quand Oussama Kandar, chef de la brigade criminelle de Kaboul, ancien héros de guerre contre les Russes et les talibans, découvre le cadavre de Wali Wadi, il n’imagine pas déclencher l’une de ces séries de minuscules événements qui se terminent en raz de marée. D'après Oussama, l’homme qui gît au milieu de son magnifique salon, une balle dans la tête, ne peut en aucun cas s’être suicidé, comme l’affirme le ministre de la Sécurité. Profondément intègre, opposé à la corruption qui gangrène son pays, Oussama croit en la justice. Par fidélité à ses principes, il refuse de classer l’affaire. Au contraire, en compagnie de ses fidèles adjoints, il s’acharne à remonter les pistes, à exhumer les vérités travesties. Dès lors, il est l’homme à abattre. Une aide inespérée lui vient d’un étrange personnage, mollah Bakir, un taliban sorti d’Oxford sans doute plus dangereux qu’il n’en a l’air.

 

À l’autre bout du monde, en Suisse, le jeune Nick, analyste dans les services secrets, est lancé sur la piste d’un fugitif, dirigeant d’une entreprise très opaque aux ramifications internationales. L’homme s’est volatilisé avec un rapport secret qui paraît affoler plusieurs gouvernements. Quand il comprend que son organisation assassine des innocents dans sa quête désespérée pour retrouver le fugitif, Nick se révolte. Il découvre les sanglantes tentatives d’élimination dont a été victime, à Kaboul, un certain commissaire Oussama Kandar.

 

Oussama l’Afghan, Nick le Suisse et Bakir le mollah : ce trio improbable se retrouve dans les hautes montagnes d’Afghanistan, en des lieux sauvages contrôlés par des hommes qui tuent au nom de Dieu. Là se terre sans doute l’homme qui connaît la vérité. Là est caché le rapport recherché par tous. Mais choisiront-ils de révéler au monde ce qu’ils apprendront ? Ou accepteront-ils de se taire au nom d’intérêts supérieurs ?

 

 

 

À la fin du mois de janvier j'ai été approchée par CanalBlog pour participer à un partenariat/concours un peu spécial en collaboration avec les Éditions Robert Laffont. Il s'agissait de recevoir en avant-première les épreuves du nouveau thriller de Cédric Bannel, L'homme de Kaboul et d'en faire un billet sur mon blog pour tenter de gagner 5 livres de mon choix parmi une liste d'ouvrages (liste de titres très intéressants soit dit en passant!) venant des éditions Robert Laffont et un exemplaire de L'homme de Kaboul dédicacé par l'auteur. Un offre bien alléchante que je me suis empressée d'accepter.

 

Alors, qu'en est-il de mon avis sur l'histoire de cet Afghan incorruptible et de ce Suisse qui n'a pas froid aux yeux? Je ne vous referai pas un résumé de l'intrigue, je trouve la présentation de l'éditeur tout à fait complète et pertinente.

En ouvrantL'homme de Kaboul, je pénétrais en terrain inconnu. Je ne connaissais de l'Afghanistan que très peu de chose, je n'aurais pas su dire avec certitude où le pays se situait sur le globe, je savais que c'était "par là-bas" en pointant vaguement le Moyen-Orient, c'est tout dire! J'ai trouvé le contexte géographie intéressant, enrichissant. J'ai appris plus sur ce pays en mois de 400 pages qu'en regardant les bulletins de nouvelles des 10 dernières années! L'auteur n'a pas lésiné sur les recherches en vue de la préparation de son roman, ce dernier très bien documenté et facile d'approche pour les non-initiés. Mais attention, le tout n'est pas présenté de façon à étaler ses connaissances, c'est fait tout en finesse et là réside le talent de l'auteur. L'Afghanistan est un pays aussi complexe que fascinant et Cédric Bannel, entre les phrase bien tournée, un style fluide et rythmé, une intrigue intense, complexe et bien ficelée, nous a imaginé une histoire crédible aussi terrible que captivante. Un thriller d'espionnage de qualité à ne pas manquer!

 

 

9/10

 

 

Visitez le blog du livre où se trouve tous les avis des participants au concours ainsi que des infos sur le roman.  

 

 

Je remercie chaleureusement canalblogCanalBlog et RLaffont pour cette découverte.  

 

 

 

L'homme de Kaboul, Cédric Bannel, Ed. Robert Laffont, 2011, 397p.

 

abeille